relief

Date de création/fabrication : Achéménide (VIe s ; Ve s ; IVe s) et Hellénistique (-539 - -330 et -333 - -30)
Lieu de découverte : Saïda = Sidon
Actuellement visible au Louvre
Salle 311
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 5716
Numéro catalogue : Ledrain 1888, 113

description

Dénomination / Titre
Dénomination : relief
Description / Décor
Décor : édicule ; entablement (ureus : frise) ; homme (assis, sur, tabouret, barbe)

Etat de l'oeuvre : écorné ; érodé
Précisions de l'objet : Relief représentant un édicule à entablement décoré d'une frise d'uraei, un homme barbu est assis sur un tabouret

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 11 cm ; Longueur : 9 cm
Matière et technique
Matériau : pierre
Technique : bas-relief

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Achéménide (VIe s ; Ve s ; IVe s) et Hellénistique (-539 - -330 et -333 - -30)
Lieu de découverte
Saïda = Sidon

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Renan, Ernest (mission)
Mode d’acquisition
acquisition en mission
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 311 - Byblos - Phénicie - Sidon - Les royaumes phéniciens du Nord - Umm el-Amed, Vitrine 1 Levant : les royaumes phéniciens VIIIe - II e siècle avant J.-C.

Bibliographie

- Caubet, Annie ; Fontan, Elisabeth ; Gubel, Eric. Art phénicien : la sculpture de tradition phénicienne (Paris, Musée du Louvre). [Musée du Louvre/Département des Antiquités orientales]. Paris, RMN/Snoeck, 2002. 172, ISBN : 2-7118-4429-3., p. : 84, n° 75
- Ernest Renan (1823-1892) : un celte en Orient. [Exposition, Musée d'histoire de St Brieuc, 1er juill. - 18 oct. 1992 ; Musée de Bretagne, Rennes, 4 nov. 1992 - 4 janv. 1993]. Rennes ; Saint-Brieuc, Villes de Rennes et de Saint-Brieuc, 1993., p. : 73
- Gubel, Eric. Phoenician Furniture. A Typology based on Iron Age Representations with Reference to the Iconographical Context. Louvain, Peeters, 1987. Studia Phoenicia, 7. , p. : 174
- Hölbl, Günter. Ägyptisches Kulturgut in phönizischen und punischen Sardinien. Leyde, Brill, 1986. , p. : 365, fig. 66
- Wagner, Peter. Der Ägyptische Einfluss auf die phönizische Architektur. Bonn, R. Habelt, 1980. Habelts Dissertationsdrucke, Reihe klassische Archäologie, Heft 12. , p. : 60, 61
- Keel, Othmar. Jahwe-Visionen und Siegelkunst: eine neue Deutung der Majestätsschilderungen in Jes 6, Ez 1 und 10 und Sach 4. Stuttgart, Katholisches Bibelwerk, 1977. , p. : 35, 98, fig. 74
- Bisi, Anna Maria. Un naiskos tardo-fenicio del museo di Beyrut e il problema dell'origine dei cippi egittizzanti nel mondo punico. Antiquités africaines, 5-1. 1971, P. 31-59. Disponibilité : http://www.persee.fr/doc/antaf_0066-4871_1971_num_5_1_918. , p. : 19, fig. 4
- Bisi, Anna Maria. Le stele puniche. Rome, Istituto di studi del vicino Oriente, 1967. Studi semitici, 27. , p. : 35
- Aimé-Giron, Noël. Un ex-voto à Astarté. Bulletin de l'Institut français d'archéologie orientale = BIFAO, 1925, 25, P. 191-211. , p. : 195, 196, 4, 1
- Maspero, Gaston. Histoire ancienne des peuples de l'Orient classique II. Les premières mêlées des peuples. Paris, Librairie Hachette et Cie, 1897. Disponibilité : ark:/12148/bpt6k61277136. , p. : 577
- Ledrain, Eugène. Notice sommaire des monuments phéniciens du Musée du Louvre. [Musée du Louvre]. Paris, Librairies des imprimeries réunies, 1888. 192 p., Disponibilité : http://bibliotheque-numerique.inha.fr/idurl/1/9874., p. : 54, 113
- Chipiez, Charles ; Perrot, Georges. Histoire de l'art dans l'Antiquité : Egypte, Assyrie, Perse, Asie mineure, Grèce, Etrurie, Rome : Tome III : Phénicie, Cypre. Paris, Hachette, 1885. , p. : 124, fig. 62
- Clermont-Ganneau, Charles. Etudes d'archéologie orientale I. Paris, Librairie Emile Bouillon, 1880. Disponibilité : http://www.archive.org/stream/tudesdarchologi00hangoog#page/n46/mode/2up. , p. : 22-23
- Renan, Ernest. Mission de Phénicie. Paris, Michel Lévy, 1864. , p. : 365
Dernière mise à jour le 14.09.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances