face, recto, avers, avant © 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
dos, verso, revers, arrière © 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2019 Musée du Louvre / Antiquités orientales

tablette ; enveloppe de tablette ; scellement

Date de création/fabrication : Paléo-assyrien (1e moitié IIe mill) (-2000 - -1392)
Lieu de découverte : Cappadoce
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 7047
Numéro catalogue : CCO A. 849
Numéro catalogue : TCL 4,66
Numéro catalogue : TC 1,66

description

Dénomination / Titre
Dénomination : tablette ; enveloppe de tablette ; scellement
Description / Décor
Décor : empreinte de sceau ; inscription

Etat de l'oeuvre : brisé
Précision sur l'objet : Tablette dans son enveloppe avec empreinte de sceau
Inscriptions
Écriture :
écriture cunéiforme mésopotamienne
Langue :
cappadocien

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 54 mm ; Largeur : 5 cm
Matière et technique
Matériau : argile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Paléo-assyrien (1e moitié IIe mill) (-2000 - -1392)
Lieu de découverte
Cappadoce

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1917

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Eisser, Georg ; Lewy, Julius, Die altassyrischen Rechtsurkunden vom Kültepe (ARK), Leipzig, J. C. Hinrichs'sche Buchhandlung, (Mitteilungen der vorderasiatisch-aegyptischen Gesellschaft, Band 33), 1930, ARK 220
- Delaporte, Louis, Catalogue des cylindres, cachets et pierres gravées de style oriental (CCO) (CCL), 2, Acquisitions, [Musée du Louvre], Paris, Librairie Hachette, 1923, Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6430078z , A. 849
- Contenau, Georges, Tablettes cappadociennes publiées avec inventaire et tables (TCL 4 = TC 1), Paris, Librairie orientaliste Paul Geuthner, (Textes Cunéiformes du Louvre IV (TCL 4)), 1920, TCL 4,66
Dernière mise à jour le 08.06.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances