© 2010 Musée du Louvre / Antiquités orientales
détail inscription © 2010 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2010 Musée du Louvre / Antiquités orientales
© 2010 Musée du Louvre / Antiquités orientales

crapaudine

Date de création/fabrication : Néo-sumérien : Ur-Bau = Néo-sumérien : Ur-Baba (XXIIe s) (-2135 - -2125)
Lieu de découverte : Girsu = Tello
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 100

description

Dénomination / Titre
Dénomination : crapaudine
Description / Décor
Décor : inscription
Précisions de l'objet : Crapaudine inscrite
Inscriptions
Écriture :
écriture cunéiforme mésopotamienne
idéographique = logographique
Inscription :
Dédicace de U-Bau à Ningirsu
Langue :
sumérien
Nature du texte :
texte votif royal

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 25,5 cm ; Longueur : 60 cm ; Largeur : 45 cm ; Largeur : 8,5 cm ; Poids : 96 kg
Matière et technique
Matériau : calcaire (calcaire marbrier gris clair, veines claires)
Technique : sculpté (crapaudine taillée en cuvette de forme carrée, inscription gravée, surface de la crapaudine et de l'inscription polie)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Néo-sumérien : Ur-Bau = Néo-sumérien : Ur-Baba (XXIIe s) (-2135 - -2125)
Lieu de découverte
Girsu = Tello

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
entrée après fouilles
Date d’acquisition
date : 1881
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Edzard, Dietz Otto. The royal inscriptions of Mesopotamia. Early periods, Vol. 3/1. Gudea and His Dynasty (RIME 3/1). Toronto, University of Toronto press, 1997. , E3/1.1.6.4
- Steible, Horst. Die neusumerischen Bau-und weihinschriften-teil I: Inschriften der II.Dynastie von Lagas (NBW) (NSBW) Freiburger Altorientalischen Studien, 9 (FAOS 9). Stuttgart, F. Steiner, 1991. Freiburger Altorientalischen Studien, 9. , NBW Urbaba 7 A
Dernière mise à jour le 02.03.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances