© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

dépôt de fondation ; coffret ; tablette ; clou de fondation

Date de création/fabrication : 2e moitié IIIe mill av. J.-C. ("Epoque des Shakkanaku". Vers 2147-2136 av. J.-C.) (-2150 - -2130)
Lieu de découverte : Mari temple de Dagan dépôt de fondation (Angle N.-O.)
Actuellement visible au Louvre
Salle 227
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 19827
N° de fouille : M. 1875

description

Dénomination / Titre
Dénomination : dépôt de fondation ; coffret ; tablette ; clou de fondation
Description / Décor
Décor : inscription
Précisions de l'objet : Dépôt de fondation du" temple aux lion " de Mari. Coffret de gypse, un clou de bronze traversant une plaque de même métal
Inscriptions
Écriture :
écriture cunéiforme mésopotamienne
syllabique
Inscription :
"Ishtup-Ilum, "Shakkanakku" de Mari, fils de Ishma-Dagan, "Shakkanakku" de Mari, le temple du "Roi du pays", a construit"
Langue :
akkadien
Nature du texte :
dédicace

Caractéristiques matérielles

Matière et technique
Matériau : pierre
Matériau secondaire : bronze
Technique : sculpté, coulé fondu

Lieux et dates

Date de création / fabrication
2e moitié IIIe mill av. J.-C. ("Epoque des Shakkanaku". Vers 2147-2136 av. J.-C.) (-2150 - -2130)
Date de découverte
27 décembre 1938
Lieu de découverte
Mari temple de Dagan dépôt de fondation (Angle N.-O.)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Parrot, André (mission 1938-39)
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date : 1939
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [AO] Salle 227 - Salle du code d'Hammurabi, Vitrine 9 Dépôt de fondation du "temple aux lions" Vers 2147 - 2136 av. J.-C.
Dernière mise à jour le 11.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances