sceau cylindre

Date de création/fabrication : Ur III et 1ère dynastie de Babylone (-2112 - -2004 et -1894 - -1595)
Lieu de découverte : Irak = Mésopotamie (Localisation d'après style)
Actuellement visible au Louvre
Salle 227
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AO 7232
Numéro catalogue : CCO A. 269

description

Dénomination / Titre
Dénomination : sceau cylindre
Description / Décor
Décor : intercession : Lama ; orant ; roi (assis, tenant) ; coupe ; Lama (miniature) ; vase ; outil ; inscription

Etat de l'oeuvre : bon état général
Précision sur l'objet : Sceau-cylindre représentant une scène d'intercession
Inscriptions
Écriture :
écriture cunéiforme mésopotamienne
syllabique
Inscription :
Trois colonnes : "Sîn-nâsir / serviteur d'Ishum / et de Ninzadim
Langue :
babylonien
Nature du texte :
cartouche
dédicace

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 2,4 cm ; Diamètre : 1,5 cm
Matière et technique
Matériau : hématite
Technique : gravé (décor)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Ur III et 1ère dynastie de Babylone (-2112 - -2004 et -1894 - -1595)
Lieu de découverte
Irak = Mésopotamie (Localisation d'après style)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [AO] Salle 227 - Salle du code d'Hammurabi, Vitrine 16 La glyptique mésopotamienne. IIe millénaire av J.-C.

Bibliographie

- Bas-reliefs imaginaires de l'ancien Orient d'après les cachets et les sceaux-cylindres, cat. exp. (Paris, Hôtel de la monnaie, juin-octobre 1973), Paris, Imprimerie nationale, 1973, n° 305
- Delaporte, Louis, Catalogue des cylindres, cachets et pierres gravées de style oriental (CCO) (CCL), 2, Acquisitions, [Musée du Louvre], Paris, Librairie Hachette, 1923, Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6430078z , pl. 71, fig. 11, A. 269
Dernière mise à jour le 09.12.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances