© 1997 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski
© Musée du Louvre / Christian Larrieu
© Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1997 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski
© Musée du Louvre / Christian Larrieu
© Musée du Louvre / Christian Larrieu

perle

Date de création/fabrication : Ur III : Shulgi (XXe s. 2094-2047 av. J.C.) (-2094 - -2047)
Lieu de découverte : Suse
Actuellement visible au Louvre
Salle 305
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : SB 6627
Autre numéro d'inventaire : AS 9063
Numéro catalogue : CCO A. 815

description

Dénomination / Titre
Dénomination : perle
Description / Décor
cylindrique

Décor : inscription

Etat de l'oeuvre : bon état général
Précision sur l'objet : Perle inscrite, vouée à la déesse Ningal par le roi d'Ur, Shulgi
Inscriptions
Écriture :
écriture cunéiforme mésopotamienne
idéographique = logographique
Langue :
sumérien
Nature du texte :
dédicace

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 5,8 cm ; Diamètre : 0,7 cm
Matière et technique
Matériau : cornaline

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Ur III : Shulgi (XXe s. 2094-2047 av. J.C.) (-2094 - -2047)
Date de découverte
1906-1908
Lieu de découverte
Suse

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Morgan de, Jacques (mission)
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités orientales

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AO] Salle 305 - Iran et Bactriane, Vitrine 4 Suse V : époque néo-sumérienne, dynastie de Shimashki et des Sukkalmah

Bibliographie

- Frayne, Douglas Ralph, The royal inscriptions of Mesopotamia. Early periods, Vol. 3/2. Ur III Period (2112-2004 BC) (RIME 3/2), Toronto, University of Toronto press, 1997, E3/2.1.2.58
- Les pierres précieuses de l'Orient ancien des Sumériens aux Sassanides, cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 22 septembre - 18 décembre 1995), Paris, Réunion des musées nationaux, 1995, p. 71, 74, p. 88, n° 101
Dernière mise à jour le 20.01.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances