© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
vue d'ensemble © 1980 Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
vue d'ensemble © 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1980 Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1975 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines

relief ; sarcophage

Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 1e quart IIIe s. ap. J.-C. ; 2e quart IIIe s. ap. J.-C. (fin ; debut) (vers 220 - 230)
Lieu de création : Rome
Lieu de découverte : Italie
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Ma 1588
Autre numéro d'inventaire : MR 722

description

Dénomination / Titre
Dénomination : relief ; sarcophage (?, fragment)
Typologie : œuvre moderne ; bord (moulure)
Description / Décor
Décor : œuvre composite ; Dionysos (nu, tenant, grappe de raisin, assis, sur, panthère, flanqué de) ; Pan (?) ; Amour (aptère, draperie, tenant, ?)

Etat de l'oeuvre : mauvais-il reste un fragment de sarcophage comprenant le torse du dieu le haut des cuisses et un pied,le corps de la panthère le corps de l'amour moins les jambes-tous les autres éléments viennent d'autres reliefs-Demonte en 1975 puis remonte
Restauration : montage moderne(relief cadré et fond)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 79 cm ; Profondeur : 30 cm ; Longueur : 100 cm ; Poids : 199 kg
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : haut-relief (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 1e quart IIIe s. ap. J.-C. ; 2e quart IIIe s. ap. J.-C. (fin ; debut) (vers 220 - 230)
Lieu de création / fabrication / exécution
Rome
Lieu de découverte
Italie

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Borghèse, Camille (collection)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1807
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Martinez, Jean-Luc. Les antiques du Musée Napoléon. Edition illustrée et commentée des volumes V et VI de l'inventaire du Louvre en 1810. Paris, RMN, 2004. Notes et documents des musées de France ; 39. ISBN : 9782711848799., p. : 415, n° 0838
- Baratte, François ; Metzger, Catherine. Musée du Louvre. Catalogue des sarcophages en pierre d'époques romaine et paléochrétienne. Paris, 1985. 339 p., , p. : 133, 134, n° 062
- Héron de Villefosse, Antoine. Catalogue sommaire des Monuments de Sculpture exposés hors vitrine. Paris, 1890. Disponibilité : https://bibliotheque-numerique.inha.fr/idurl/1/11167. , n° 510-511
- Froehner, Wilhelm. Notice de la sculpture antique du Musée impérial du Louvre. Paris, 1869. 520 p, , p. : 239, n° 226
- Clarac, (Comte de). Musée de sculpture antique et moderne ou description historique et graphique du Louvre, les bas-reliefs, inscriptions, autels, cippes, etc. du Musée du Louvre, II.1, Paris, 1841., p. : 406, 407, n° 113
- Clarac, (Comte de). Description du Musée Royal des Antiques du Louvre. Paris, 1830. 350 p., , p. : 282-283, n° 767
- Clarac, (Comte de). Musée de Sculpture antique et moderne. Planches, le Louvre et les Tuileries. II, Paris, 1828-1830. , pl.139, n° 767
Dernière mise à jour le 04.12.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances