© 2017 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2009 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
© 2017 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2009 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

épingle

Epoque / période : orientalisant

Date de création/fabrication : 4e quart VIIIe s. av. J.-C. (-725 - -700)
Lieu de création : Péloponnèse
Lieu de découverte : Olympie (?)
Actuellement visible au Louvre
Salle 645
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Br 4651
Numéro d'entrée : MND 942

description

Dénomination / Titre
Dénomination : épingle
Typologie : épingle à tête biconique (double)
Description / Décor
Etat de l'oeuvre : incomplet ; extrémité brisée.
Restauration : nettoyé.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 8,5 cm ; Largeur : 1,15 cm
Matière et technique
Matériau : bronze
Technique : coulé = fondu = fonte, étiré

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : orientalisant

Date de création/fabrication : 4e quart VIIIe s. av. J.-C. (-725 - -700)
Lieu de création / fabrication / exécution
Péloponnèse
Lieu de découverte
Olympie (?)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1912
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AGER] Salle 645 - Salle des Colonnes, VT1

Bibliographie

- Héron de Villefosse, Antoine. Acquisitions de l'année 1912 au musée du Louvre. Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1912, , p. : 436, n° 25-29

Bibliographie de comparaison

- Kilian-Dirlmeier, Imma. Nadeln der frühhelladischen bis archaischen Zeit von der Peloponnes. Münich, 1984. Prähistorische Bronzefunden 13.8. , p. : 155, 156, pl. 64
- Philipp. Bronzeschmück aus Olympia. Berlin, De Gruyter, 1981. , p. : 44-51, pl. 1-2, 27-29, n° 53
Dernière mise à jour le 03.12.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances