fibule

Epoque / période : orientalisant

Date de création/fabrication : 2e moitié VIIIe s. av. J.-C. ; VIIe s. av. J.-C. (-750 - -600)
Lieu de création : Étrurie
Lieu de découverte : Italie
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Bj 2145

description

Dénomination / Titre
Dénomination : fibule (fragment)
Typologie : fibule à navicelle ; disque (ovale, incluant, trou, 6)
Description / Décor
Etat de l'oeuvre : incomplet - moins une partie du bord - provient probablement de la même fibule que Bj 2146

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 2,4 cm ; Largeur : 2,9 cm ; Profondeur : 1 cm ; Poids : 3,56 g
Matière et technique
Matériau : ambre
Technique : taillé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : orientalisant

Date de création/fabrication : 2e moitié VIIIe s. av. J.-C. ; VIIe s. av. J.-C. (-750 - -600)
Lieu de création / fabrication / exécution
Étrurie
Lieu de découverte
Italie

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1863
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- d'Ercole, Maria Cecilia, Ambres gravés: la collection du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du Musée du Louvre, [Musée du Louvre], Paris, Somogy : Louvre, 2013, p. 90-93, fig. 10, n° II-5
- De Ridder, André, Catalogue sommaire des bijoux antiques. Musée national du Louvre. Département des Antiquités grecques et romaines, [Paris, musée du Louvre, département des Antiquités grecques et romaines], Paris, Musées nationaux - Palais du Louvre, 1924, Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6420738k.texteImage , p. 212, n° 2145
- Clément, Charles Julien (dir.), Catalogue des bijoux du Musée Napoléon III, cat. exp. (Paris, Palais de l'Industrie, 1862), Paris, Palais de l'Industrie, 1862, p. 201, n° 930
Dernière mise à jour le 29.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances