collier

Lieu de création : Panticapée = Kertch (?)
Lieu de découverte : Kertch = Panticapée (dans les environs )
Bj 589 ; MND 1262
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Bj 589
Numéro d'entrée : MND 1262

description

Dénomination / Titre
Dénomination : collier
Typologie : œuvre composite ; collier à perles ; perle (10, sphérique) ; perle (8, ovoïde)
Description / Décor
Décor : sur perle (8) ; quadrillage

Etat de l'oeuvre : entier (?)
Restauration : démonté

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,2 cm ; Diamètre : 1,3 cm ; Poids : 18,36 g
Matière et technique
Matériau : or (perles ovoïdes)
Matériau secondaire : calcédoine (4 perles sphériques), cristal de roche (2 perles sphériques), onyx (3 perles sphériques)
Technique : taillé, feuilles, martelage = martelé, estampage = estampé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : hellénistique ; indéterminé

(perles en or d’époque hellénistique)
Lieu de création / fabrication / exécution
Panticapée = Kertch (?)
Lieu de découverte
Kertch = Panticapée (dans les environs )

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Messaksoudy, Pierre (collection)
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1890
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- De Ridder, André, Catalogue sommaire des bijoux antiques. Musée national du Louvre. Département des Antiquités grecques et romaines, [Paris, musée du Louvre, département des Antiquités grecques et romaines], Paris, Musées nationaux, 1924, Disponible sur : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6420738k.texteImage, p. 50, n° 589

Bibliographie de comparaison

- Greifenhagen, Adolf, Staatliche Museen Berlin. Schmuckarbeiten in Edelmetall, II, Einzelstücke, Berlin, Gebr. Mann Verlag, 1975, p. 23, pl. 15, n°1
Dernière mise à jour le 09.04.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances