© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines

lampe

Epoque / période : romain impérial ; gallo-romain

Date de création/fabrication : 2e quart Ie s. ap. J.-C. ; 3e quart Ie s. ap. J.-C. (25 - 75)
Lieu de création : Lugdunum = Lyon
Lieu de découverte : Lyon = Lugdunum - 1883 (cimetière de Trion Dans l'inventaire MG, la provenance Trion n'est pas assurée. Toutefois, si la lampe provient bien de Trion, elle a pu être confondue avec du matériel de Vichy lors du transfert du musée des Religions de Lyon vers Paris en 1888 (voir BERNARD Clara, "Les lampes à huile gallo-romaines en terre cuite de la collection Emile Guimet du musée du Louvre", mémoire EDL M2, 2016).)
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : CA 6734
N° anc. coll. : MG 22057

description

Dénomination / Titre
Dénomination : lampe
Typologie : lampe à bec ogival ; volute (double) ; sans anse ; base (aplati)
Description / Décor
Décor : scène de genre ; Cléopâtre VII (?, chignon, nu, tenant, palme, assis, sur, phallos, posé, sur, crocodile) ; à gauche ; buisson (?)

Etat de l'oeuvre : incomplet - moins partie du bec - très usée

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 2,5 cm ; Largeur : 8,1 cm ; Profondeur : 6,3 cm ; Longueur antique : 8 cm
Matière et technique
Matériau : argile (argile beige clair)
Technique : moulé (Des bulles en surface attesteraient du recours à un moule en plâtre.), estampé en relief (estampage = estampé), couverte
Précision technique : couverte ocre jaune

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial ; gallo-romain

Date de création/fabrication : 2e quart Ie s. ap. J.-C. ; 3e quart Ie s. ap. J.-C. (25 - 75)
Lieu de création / fabrication / exécution
Lugdunum = Lyon
Date de découverte
1883
Lieu de découverte
Lyon = Lugdunum - 1883 (cimetière de Trion Dans l'inventaire MG, la provenance Trion n'est pas assurée. Toutefois, si la lampe provient bien de Trion, elle a pu être confondue avec du matériel de Vichy lors du transfert du musée des Religions de Lyon vers Paris en 1888 (voir BERNARD Clara, "Les lampes à huile gallo-romaines en terre cuite de la collection Emile Guimet du musée du Louvre", mémoire EDL M2, 2016).)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Guimet, Emile (Si la lampe vient bien de Trion, elle serait un achat d'Emile Guimet à l'antiquaire Vaganay (71 rue de la République, Lyon), aux alentours du 6 juin 1885.)
Vaganay, N.-J. (N.-J. Vaganay aurait acquis des lampes de Trion auprès d'Auguste Allmer et Paul Dissard (fouilles de Trion, 1885-1886).)
Musée Guimet (collection)
Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie


Bibliographie de comparaison

- The British Museum (éd.). Bailey, Donald Michael. A Catalogue of the Lamps in the British Museum. 2, Roman lamps made in Italy. London, British Museum Publications, 1980. , p. : 169, pl. 14, n° Q900
Dernière mise à jour le 05.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances