face, recto, avers, avant © 2008 Musée du Louvre / Daniel Lebée/Carine Deambrosis
vue d'ensemble © 2008 Musée du Louvre / Daniel Lebée/Carine Deambrosis
© 2008 Musée du Louvre / Daniel Lebée/Carine Deambrosis
© 2008 Musée du Louvre / Daniel Lebée/Carine Deambrosis

statue ; Commode en Hercule, dit "Hercule et Ajax" ou "Hercule et Hylas", reprenant le type du groupe d'Héraclès portant l'enfant Télèphe.

Epoque / période : moderne

Date de création/fabrication : 2e moitié XVIIe s. ap. J.-C. (datation incertaine. Aurait été donné par le roi à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris au début du XVIIIè siècle.) (1650 - 1700)
Numéro d’inventaire
Autre numéro d'inventaire : Gy 0247

description

Dénomination / Titre
Dénomination : statue
Titre d'usage : Commode en Hercule, dit "Hercule et Ajax" ou "Hercule et Hylas", reprenant le type du groupe d'Héraclès portant l'enfant Télèphe.
Désignation : Tirage intégral d’une statue de Commode en Hercule.

Le moulage présente plusieurs lacunes ainsi que de nombreuses différences par rapport au marbre original : tête de l'enfant et du lion, traitement de la barbe, détails de la léonté... (Italie - Rome : Musées du Vatican, Galerie Chiaramonti - N° inv.1314 - Marbre
Commode en Hercule, dit "Hercule et Ajax" ou "Hercule et Hylas", reprenant le type du groupe d'Héraclès portant l'enfant Télèphe.
Provenant de : Rome, Campo dei Fiori, jardin d’une maison.
Datation : oeuvre romaine d'époque impériale (IIe siècle après J.-C., règne de Trajan).
Découverte en : 1507.
La statue fut cédée aux Français en février 1797 (traité de Tolentino), arriva à Paris en 1798 et fut exposée au musée central des Arts en 1800. Elle fut restituée à l'Italie en 1815 et revint à Rome en 1816.)
Œuvre originale
copie romaine ; Héraclès et Télèphe ; IVe s. ap. J.-C. ; original conservé à ; Rome musées du Vatican musée Chiaramonti (adaptation du Iiie s Ap Jc-Rome musée du Vatican musée Chiaramonti n° 1314)
Description / Décor
Commode (portrait, en forme de, Héraklès, nu, léonté, tenant, massue, portant, petit garçon : Télèphe, support : tronc d'arbre)

Etat de l'oeuvre : incomplet-moins la main droite,le poignet gauche,la jambe gauche de l'enfant,le haut de la massue

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 220 cm ; Largeur : 94 cm ; Profondeur : 60 cm ; Hauteur avec accessoire : 220 cm
Matière et technique
Matériau : plâtre
Technique : moulage à bon creux et à pièces (moulage), coutures (moulage), tirage plein (moulage) (en plusieurs parties tirées séparément puis assemblées), armature métallique (moulage->armature)
Précision technique : plâtre plein-tirage à partir d'un moule à pièces en terre-armatures métalliques

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : moderne

Date de création/fabrication : 2e moitié XVIIe s. ap. J.-C. (datation incertaine. Aurait été donné par le roi à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris au début du XVIIIè siècle.) (1650 - 1700)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
affectation, attribution
Date d’acquisition
Date : 2001
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Le Breton, Elisabeth, « Un conservatoire des plâtres antiques, 1 - Des Académies royales du XVIIe siècle à la Nouvelle École royale et spéciale des beaux-arts (Paris) au XIXe siècle », In Situ, 43, 2021, Disponible sur : https://doi.org/10.4000/insitu.28626 , p. 13 ; 19, fig. 17
- Le Breton, Elisabeth ; Martinez, Jean-Luc (dir.), Une antiquité moderne, cat. exp. (Rome (Externe, Italie), Villa Médicis (Académie de France), 2019), Rome, 2019, p. 84-86, n° 1
- Le Breton, Elisabeth, « La gypsothèque du musée du Louvre : perspectives actuelles d'une collection historique », dans Université et histoire de l'art - Objets de mémoire (1870-1970), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017, p. 235, ill. noir et blanc, fig.2
- Le Breton, Elisabeth, « La gypsothèque du musée du Louvre. Mémoire d'un répertoire de modèles pour artistes et amateurs », dans Font-Réaulx, Dominique de (dir.), Delacroix et l'Antique, cat. exp. (Paris, Musée national Eugène Delacroix, du 9 décembre 2015 au 7 mars 2016), Paris, Louvre éditions / Le Passage, 2015, p. 28-47, p. 31/32/34/35, ill. couleur, fig.14
- Le Breton, Elisabeth, « Les tirages en plâtre du XVIIème siècle dans la gypsothèque du musée du Louvre, Apport des restaurations récentes », Monuments et mémoires publiés par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Fondation Eugène Piot, 92, 2013, p. 67-92, Disponible sur : https://doi.org/10.3406/piot.2013.2123 , p. 82-84, fig. 49-54
- Le Breton, Elisabeth, « Du moulage à la copie », dans Maral, Alexandre ; Milovanovic, Nicolas (dir.), Versailles et l'Antique, cat. exp. (Château de Versailles, 13 novembre 2012 au 17 mars 2013), Paris, Artlys, 2012, p. 112-113, ill. couleur, fig.26
- Le Breton, Elisabeth, « Les moulages anciens dans la gypsothèque du musée du Louvre », Dossier de l'art, 201, 11/2012, p. 76-81, p. 79, ill. 3
- Martinez, Jean-Luc, « Dans les écuries du Roy à Versailles », Grande Galerie : le journal du Louvre, 20, juin-juillet-août, 2012, p. 86
- Martinez, Jean-Luc, « La Gypsothèque du musée du Louvre à Versailles », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (CRAI), 2011, p. 1141-1142, ill. noir et blanc, fig.11
Dernière mise à jour le 29.04.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances