empreinte d'intaille

Epoque / période : moderne

Date de création/fabrication : 4e quart XVIIIe s. ap. J.-C. ; 4e quart XIXe s. ap. J.-C. (Probablement réalisé entre la fin du XVIIIème siècle et la fin du XIXème siècle (avant 1905, date vraisemblable du don de la collection par e. Soldi).
) (1775 - 1900)
Numéro d’inventaire
Autre numéro d'inventaire : Gy 3331
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Dénomination : empreinte d'intaille
Désignation : Tirage intégral d'un camée : tête de femme de face, une couronne végétale dans les cheveux. Identifiée comme une bacchante / ménade.
(Italie - Florence : Musée archéologique - N° inv. 14578.
[Intaille] Camée en calcédoine ou en onyx (?) ; monture en or munie de deux anneaux.
Tête de femme de face, une couronne végétale dans les cheveux. Identifiée comme une bacchante / ménade.
Ancienne collection Médicis.
Date : XVIème - XVIIème siècle (époque moderne).)
Œuvre originale
original conservé à (Florence musée archéologique) (florence musée archéologique n° 14578)
Description / Décor
Décor : bacchant (?, ménade, ?, tête, de face, couronne : feuille)

Etat de l'oeuvre : entier

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 2,8 cm ; Largeur : 2,9 cm ; Hauteur avec accessoire : 2,8 cm
Matière et technique
Matériau : plâtre
Technique : tirage plein (moulages et tirages)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : moderne

Date de création/fabrication : 4e quart XVIIIe s. ap. J.-C. ; 4e quart XIXe s. ap. J.-C. (Probablement réalisé entre la fin du XVIIIème siècle et la fin du XIXème siècle (avant 1905, date vraisemblable du don de la collection par e. Soldi).
) (1775 - 1900)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
Date : 2002
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 05.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances