© 2009 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2009 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2009 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2009 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines

stèle

Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : IIe s. ap. J.-C. (100 - 200)
Lieu de création : Mopthi = Oued Deheb (Mons)
Lieu de découverte : Mons = Mopthi
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : LP 3225
Numéro catalogue : Ma 2000

description

Dénomination / Titre
Dénomination : stèle
Typologie : colonne (2, chapiteau, corinthien) ; plinthe (haut)
Description / Décor
Décor : homme (tunique, toge) ; sur plinthe ; tabula ansata

Etat de l'oeuvre : moins le haut de la stèle(tête du personnage)-éclats(mains)
Restauration : recollé(2 morceaux)-retaillé(bord supérieur)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 102 cm ; Largeur : 59 cm ; Profondeur : 20 cm ; Hauteur antique : 103 cm ; Hauteur avec accessoire : 102 cm ; Poids avec accessoire : 161 kg
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : bas-relief (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : IIe s. ap. J.-C. (100 - 200)
Lieu de création / fabrication / exécution
Mopthi = Oued Deheb (Mons)
Lieu de découverte
Mons = Mopthi

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
dévolution
Date d’acquisition
Date : 1845
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Héron de Villefosse, Antoine, Musée africain du louvre, Paris, E. Leroux, 1921, Disponible sur : ark:/12148/bpt6k6275756z , p. 17, n° 225
- Delamare, Alphonse, Exploration scientifique de l'Algérie pendant les années 1840, 1841, 1842, Paris, Imprimerie nationale, 1850, pl. 95.8
Dernière mise à jour le 05.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances