© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
face, recto, avers, avant © Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville
© Musée du Louvre / Maurice et Pierre Chuzeville

élément d'architecture ; inscription

Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : IIe s. ap. J.-C. (100 - 200)
Lieu de création : Rusicade = Skikda (Philippeville)
Lieu de découverte : Skikda (Philippeville) = Rusicade
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : LP 2957
Numéro catalogue : Ma 2064

description

Dénomination / Titre
Dénomination : élément d'architecture ; inscription
Description / Décor
Etat de l'oeuvre : entier-deux trous de mortaise creusés ultérieurement
Restauration : complété (trous de mortaise et éclat bouchés au plâtre)
Inscriptions
Inscription :
dédicace d'une tribune et de rostres par Caecilius Gallus avec son cursus - 8 lignes + 2 lignes gravées sur la tranche droite du bloc : Caius Caecilius Gallus, fils de Quintus, de la tribu Galéria, pourvu du cheval public, édile, ayant la juridiction de questeur propréteur, 4 fois préfet pour le triumvir, 2 fois préfet consulaire des ouvriers, et 2 fois prêteur ayant reçu les ornements Quinquennalices par décret des décurions, faisant partie de 5 décuries, 3 fois magistrat quinquennal des décuries, préfet juridictionnel de Rusicade, Flamen du divin Jules ; en son nom et celui de sa femme Proxinia Procula, fille de Marcus, de ses enfants Galla, Gallus, et de Coruncania et Nigellina, il a pris soin de faire à ses frais la tribune et les rostres ; Caecilius Gallus, fils de Quintus, de la tribu Galéria, à ses frais
Langue :
latine
Nature du texte :
dédicace (contenu du texte->inscription religieuse)
Onomastique
caecilius Gallus C.(fils de,Quintus,tribu Galéria)-Rusicade-jules César(Divus Iulius)-Proxinia Procula(fille de,Marcus)-galla-Gallus-Coruncania-Nigellina

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 63 cm ; Largeur : 82,5 cm ; Profondeur : 23 cm ; Poids : 151 kg
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : taillé, gravé = gravure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : IIe s. ap. J.-C. (100 - 200)
Lieu de création / fabrication / exécution
Rusicade = Skikda (Philippeville)
Lieu de découverte
Skikda (Philippeville) = Rusicade

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
dévolution
Date d’acquisition
Date : 1845
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Dondin-Payre, Monique. Un siècle d'épigraphie classique : aspects de l'oeuvre des savants français dans les pays du bassin méditerranéen. [Exposition, -26 octobre 1988, Institut de France, Paris]. Paris, Institut de France, 1988. , p. : 20, pl. 3, A, B, n° 8
- Ducroux, Serge. Catalogue analytique des inscriptions latines sur pierre conservées au Musée du Louvre. Paris, 1975. , p. : 37, n° 113
- Nicolet, Claude. L'ordre équestre à l'époque républicaine (312-43 av. J.-C.). Tome 1, Définitions juridiques et structures sociales. Paris, De Boccard, 1966. , p. : 184, n. 26
- Pflaum, Hans-Georg. Inscriptions Latines de l'Algérie. II. 1, Inscriptions de la Confédération cirtéenne, de Cuicul et de la tribu des Suburbures. 1957. , 36
- Dessau, Hermann. Inscriptiones Latinae Selectae. Berlin, 1892-1916., p. : 6862
- CIL VIII = Mommsen, Théodore ; Wilmanns, G. (éd.). Corpus inscriptionum Latinarum VIII. Inscriptiones Africae Latinae. 1881--1891., 1879
- Delamare, Alphonse. Exploration scientifique de l'Algérie pendant les années 1840, 1841, 1842. Paris, Imprimerie nationale, 1850. , pl. 30, n° 3-4
- Clarac, (Comte de). Musée de sculpture antique et moderne ou description historique et graphique du Louvre, des statues, bustes, bas-reliefs et inscriptions du musée royal des antiques et des Tuileries, II.2, Paris, Imprimerie royale, 1841., p. : 1313, pl. LXXXIV, n° 103-103A
Dernière mise à jour le 17.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances