candéla

Epoque / période : bronze ancien ; cycladique ancien I

Date de création/fabrication : 2e moitié IVe millénaire av. J.-C. ; 1e moitié IIIe millénaire av. J.-C. (fin ; debut) (-3200 - -2700)
Lieu de création : Cyclades
Lieu de découverte : Amorgos
Actuellement visible au Louvre
Salle 170
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MND 600
Numéro catalogue : Ma 3096
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Dénomination : candéla
Typologie : anse (4, en forme de, oreillette, trou)
Description / Décor
Etat de l'oeuvre : incomplet-moins partie de col et de base-égratignures sur panse.
Restauration : complété(base)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 13 cm ; Largeur : 14,5 cm
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : foré, poli = polissage

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : bronze ancien ; cycladique ancien I

Date de création/fabrication : 2e moitié IVe millénaire av. J.-C. ; 1e moitié IIIe millénaire av. J.-C. (fin ; debut) (-3200 - -2700)
Lieu de création / fabrication / exécution
Cyclades
Lieu de découverte
Amorgos

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date de comité/commission : 1903
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [AGER] Salle 170 - Grèce préclassique, Vitrine 3

Bibliographie

- Hamiaux, Marianne, Les sculptures grecques, I, Des origines à la fin du IVe siècle avant J. -C, Paris, 2001, p. 27, n° 6
- Michon, Étienne, « Idoles des Cyclades », Cahiers d’art, 4, 1929, p. 251-257, p. 252, fig. 2
- Héron de Villefosse, Antoine ; Michon, Étienne, « Musée du Louvre. Département des Antiquités grecques et romaines.Acquisitions de l'année 1903. », Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1903, p. 349-359, p. 352, n° 20
Dernière mise à jour le 02.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances