© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
profil gauche © 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
profil droit © 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
dos, verso, revers, arrière © 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
© 2012 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle

statue

Epoque / période : romain impérial (?) ; moderne (?)

(romain impérial pour le torse ?)
Lieu de création : Italie
Lieu de découverte : Italie
Numéro d’inventaire
Numéro de collection : Cp 6561
Numéro catalogue : Ma 310

description

Dénomination / Titre
Dénomination : statue
Description / Décor
dieu (nu) ; Hermès (bourse, casque, aile)

Etat de l'oeuvre : incomplet-il ne resterait d'antique que le torse-moins tête, bras, jambe droite à mi-cuisse, jambe gauche au bas de la cuisse, sexe,support et plinthe
Restauration : refait(lacunes,en marbre,attributs de mercure)-restauré 2011

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 153 cm ; Largeur : 54 cm ; Profondeur : 40 cm ; Hauteur antique : 79 cm ; Poids : 184 kg
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : ronde-bosse (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial (?) ; moderne (?)

(romain impérial pour le torse ?)
Lieu de création / fabrication / exécution
Italie
Lieu de découverte
Italie

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1861
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Reinach, Salomon. Répertoire de la statuaire grecque et romaine. II. 1, 1896. , p. : 153, 3
Dernière mise à jour le 03.08.2018
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances