inscription

Epoque / période : antiquité tardive ; chrétien

Date de création/fabrication : Ve s. ap. J.-C. ; VIe s. ap. J.-C. (400 - 600)
Lieu de création : Carthage
Lieu de découverte : Carthage
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MND 1710
Numéro catalogue : Ma 3415

description

Dénomination / Titre
Dénomination : inscription
Description / Décor
Etat de l'oeuvre : entier-éclats aux angles droits
Inscriptions
Inscription :
épitaphe de primula-2 lignes :primula, fidele dans la paix, a vécu 50 ans;elle a été déposée le 3e jour avant les nones de mars
Langue :
latine
Nature du texte :
épitaphe (contenu du texte->inscription funéraire)
Onomastique
primula

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 32 cm ; Largeur : 49 cm ; Profondeur : 4,5 cm ; Hauteur avec accessoire : 32 cm ; Poids avec accessoire : 16 kg
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : taillé, gravé = gravure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : antiquité tardive ; chrétien

Date de création/fabrication : Ve s. ap. J.-C. ; VIe s. ap. J.-C. (400 - 600)
Lieu de création / fabrication / exécution
Carthage
Lieu de découverte
Carthage

Données historiques

Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Ennabli, Liliane. Les inscriptions funéraires chrétiennes de Carthage. III, Carthage intra et extra muros. Rome, Ecole française de Rome, 1991. , n° 51
- Ducroux, Serge. Catalogue analytique des inscriptions latines sur pierre conservées au Musée du Louvre. Paris, 1975. , p. : 234, n° 891
- Merlin, Alfred. Inscriptions latines de la Tunisie. 1944. , p. : 1152
- CIL VIII = Mommsen, Théodore ; Wilmanns, G. (éd.). Corpus inscriptionum Latinarum VIII. Inscriptiones Africae Latinae. 1881--1891., 1169A
- Diehl, E. . Inscriptiones Latinae Christianae Veteres. Berlin, Dublin, Zürich, 1925-1967. , 1408A
Dernière mise à jour le 21.05.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances