sarcophage, image 1/2
sarcophage, image 2/2
sarcophage, image 1/2
sarcophage, image 2/2
Télécharger
Suivant
Précédent

sarcophage

vers 110
Lieu de création : Rome
Lieu de découverte : Italie
MNE 577 ; Ma 4453
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
Actuellement visible au Louvre
Salle 616
Aile Sully, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MNE 577
Numéro catalogue : Ma 4453

description

Dénomination / Titre
Dénomination : sarcophage (fragment)
Description / Décor
Décor : sur cuve (devant) ; Amour (nu, portant) ; guirlande (culot d'acanthe, grappe de raisin, épi de blé, grenade, feuille de chêne, lemnisque) ; dans le champ ; aiguière

Etat de l'oeuvre : Il ne reste qu'un fragment du devant de la cuve brisé de tous côtés. Il manque la tête et les pieds de l'amour. Le revers a été anciennement retaillé.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 65 cm ; Largeur : 65 cm ; Profondeur : 9 cm ; Longueur : 68 cm ; Epaisseur antique : 12 cm
Matière et technique
Matériau : marbre
Technique : haut-relief (sculpture), bas-relief (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 1e quart IIe s. ap. J.-C. (debut) (vers 110)
Lieu de création / fabrication / exécution
Rome
Lieu de découverte
Italie

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
dévolution
Date d’acquisition
date : 1804
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [OArt] Salle 616 - Piranèse

Bibliographie

- Herdejürgen, Helga, Stadtrömische und Italische Girlandensarkophage, I, Die Sarkophage des ersten und zweiten Jahrhunderts, 1996, p. 79, pl. 10, 4, n° 5
- Baratte, François ; Metzger, Catherine, Musée du Louvre. Catalogue des sarcophages en pierre d'époques romaine et paléochrétienne, Paris, 1985, p. 205, 206, n° 115
Dernière mise à jour le 30.08.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances