dos, verso, revers, arrière © 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2008 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
face, recto, avers, avant © 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
profil droit © 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
profil gauche © 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 2008 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu
© 1990 Musée du Louvre / Christian Larrieu

statue

Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 3e quart IIe s. ap. J.-C. (150 - 175)
Lieu de création : Italie
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Ma 4674

description

Dénomination / Titre
Dénomination : statue (fragment, tête)
Description / Décor
femme (portrait, souriant, cheveux, ?)

Etat de l'oeuvre : moins partie inférieure du visage,et cou-moins nez,chignon dans la nuque
Restauration : refait(partie inférieure et cou,en marbre)-refait(nez,en plâtre)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 36 cm ; Poids : 23 kg ; Largeur : 19,5 cm ; Profondeur : 22 cm ; Hauteur antique : 16,5 cm ; Hauteur avec accessoire : 50 cm
Matière et technique
Matériau : marbre (marbre de carrare)
Technique : ronde-bosse (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 3e quart IIe s. ap. J.-C. (150 - 175)
Lieu de création / fabrication / exécution
Italie

Données historiques

Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Kersauson, Kate de, Catalogue des portraits romains : Musée du Louvre, II, De l'année de la guerre civile, 68-69 après J.-C., à la fin de l'Empire, Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1996, p. 310-311, n° 140
Dernière mise à jour le 17.07.2018
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances