profil droit © 1995 Musée du Louvre / Patrick Lebaube
face, recto, avers, avant © 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
face, recto, avers, avant © 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
face, recto, avers, avant © 1995 Musée du Louvre / Patrick Lebaube
© 1995 Musée du Louvre / Patrick Lebaube
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2016 Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 1995 Musée du Louvre / Patrick Lebaube

statue

Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : IIe s. ap. J.-C. (?) (100 - 200)
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Ma 638

description

Dénomination / Titre
Dénomination : statue (fragment, tête)
Œuvre originale
Aphrodite du Capitole (type, original en bronze) ; Céphisodote le jeune ; 1e quart IIIe s. av. J.-C. (vers 290 Av Jc(d'après Andreae))
Description / Décor
Aphrodite (mèche, frontal, noué, cheveux, en bandeau, chignon, bas)

Etat de l'oeuvre : éclats(cheveux devant le chignon,haut du nez,lèvre inférieure)
Restauration : complété(éclats au plâtre)-montage moderne(sur buste moderne)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 37 cm ; Poids : 16,3 kg ; Largeur : 23 cm ; Profondeur : 22 cm ; Hauteur antique : 28 cm ; Hauteur avec accessoire : 45 cm
Matière et technique
Matériau : marbre (marbre à gros cristaux)
Technique : ronde-bosse (sculpture)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : IIe s. ap. J.-C. (?) (100 - 200)

Données historiques

Mode d’acquisition
ancien fonds
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie


Bibliographie de comparaison

- Andreae, Bernard, Schönheit des realismus : auftraggeber, Schöpfer, Betrachter hellenistischer Plastik, Mainz am Rhein, P. von Zabern, 1998, p. 47-50
Dernière mise à jour le 04.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances