bouteille

Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 2e moitié Ie s. ap. J.-C. ; IIe s. ap. J.-C. (50 - 200)
Lieu de création : Pont-Euxin = Mer Noire
Lieu de découverte : Kertch = Panticapée (région de)
Numéro d’inventaire
Numéro d'entrée : MNC 1910

description

Dénomination / Titre
Dénomination : bouteille
Typologie : lèvre (ourlé, aplati) ; col (court, cylindrique, en bas, étranglement) ; panse (carré) ; anse (vertical, rubané) ; fond (concave)
Description / Décor
Décor : sur fond ; cercle (2, concentrique) ; aux angles ; cercle (4, petit)

Etat de l'oeuvre : entier

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 25,5 cm ; Largeur : 8,7 cm ; Poids : 699 g
Matière et technique
Matériau : verre (verre transparent bleu vert)
Technique : soufflé, moulé, feuille d'étain
Précision technique : soufflé dans un moule - anse rapportée - fêlé au niveau du col - irisé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : romain impérial

Date de création/fabrication : 2e moitié Ie s. ap. J.-C. ; IIe s. ap. J.-C. (50 - 200)
Lieu de création / fabrication / exécution
Pont-Euxin = Mer Noire
Lieu de découverte
Kertch = Panticapée (région de)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
Date : 1895
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Arveiller-Dulong, Véronique ; Nenna, Marie-Dominique. Les verres antiques du musée du Louvre. 2, Vaisselle et contenants du Ier siècle au début du VIIe siècle après J.-C.. [Paris, musée du Louvre]. Paris, Somogy éditions d'art ; Musée du Louvre, 2005. , p. : 297, n° 884

Bibliographie de comparaison

- Sternini, Mara. La verrerie romaine du Musée archéologique de Nîmes II. 1991. , n° 442
- Isings, Clasina. Roman glass from dated finds. Groningen, J. B. Wolters, 1957. , p. : 66-67, n° 50B
Dernière mise à jour le 12.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances