© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh

Fond de vase

Date de création/fabrication : XIe siècle (1000 - 1100)
Lieu de provenance : Qala'a des Banu Hammad (Maghreb->Algérie)

Numéro d’inventaire
Numéro principal : AD 14877
Autre numéro d'inventaire : UCAD 14877
Autre numéro d'inventaire : D 14877

description

Dénomination / Titre
Dénomination : Vase, récipient
Titre : Fond de vase
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 8,5 cm ; Largeur : 7,5 cm ; Epaisseur : 1,5 cm ; Poids : 0,06 kg
Matière et technique
Matériau : Céramique
Matériau/Technique : Céramique (pâte argileuse), décor peint sur engobe sous glaçure transparente

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XIe siècle (1000 - 1100)
Lieu de provenance
Qala'a des Banu Hammad (Maghreb->Algérie)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Beylié, Léon de (manuscrit sur étiquette ronde dentelée collée « 6 mai 1908. Don de Mr le Général de Beylié »)
Mode d’acquisition
don manuel
Date d’acquisition
date : 06/05/1908
Propriétaire
Etat
Affectataire
Union centrale des Arts Décoratifs, Paris

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Messelet, Jean (éd.). Guide illustré du musée des Arts Décoratifs. [Musée des Arts Décoratifs, Paris]. Paris, Imp. Frazier-Soye, 1934. , p. : 153 (à vérifier)
- Guide illustré du musée des Arts Décoratifs. [Musée des Arts Décoratifs, Paris]. Paris, Imp. Frazier-Soye, 1925. , p. : 110 (à vérifier)

Bibliographie de comparaison

- Marçais, Georges. Les poteries et les faïences de la Qal‘a des Benî Hammâd (XIe siècle). Contribution à l’étude de la céramique musulmane. Constantine, D. Braham, 1913. , pl. X, n° 8
- Beylié, Léon de. La Kalaa des Beni-Hammad : une capitale berbère de l’Afrique du Nord au XIe siècle. Paris, Ernest Leroux , 1909. , pl. XXI, XXIV (pour l'épigraphie)
Dernière mise à jour le 11.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances