© 2011 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2011 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© 2011 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2011 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi

Aiguière

Date de création/fabrication : XVIIIe siècle (1700 - 1800)
Lieu de provenance : Sous-continent indien

Numéro d’inventaire
Numéro principal : AD 22016
Autre numéro d'inventaire : UCAD 22016
Autre numéro d'inventaire : D 22016

description

Dénomination / Titre
Dénomination : Aiguière / Aquamanile (Vase, récipient->Verseuse)
Titre : Aiguière
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 15,6 cm ; Diamètre : 10,1 cm ; Diamètre : 12,8 cm ; Diamètre : 7,4 cm ; Epaisseur : 0,3 cm ; Poids : 0,368 kg
Matière et technique
Matériau : Métal
Matériau/Technique : Métal (cuivre), décor gravé, repoussé

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIIIe siècle (1700 - 1800)
Lieu de provenance
Sous-continent indien

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
don manuel
Date d’acquisition
date : 23/07/1920

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Index

Bibliographie


Bibliographie de comparaison

- The Stuart Cary Welch Collection Part one: Arts of the Islamic world, [Vente, London, 06/04/2011, p. 106-107, n° 90
Dernière mise à jour le 20.09.2018
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances