© 2008 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2008 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh

Carreau à réseau fleuri enfermant des raisins et des tulipes sur fond bleu

Date de création/fabrication : 2ème quart du XVIe siècle ; 2ème moitié du XVIe siècle (1540 - 1600)
Lieu de provenance : Damas (Proche-Orient arabe->Syrie)

Numéro d’inventaire
Numéro principal : AD 27743
Autre numéro d'inventaire : UCAD 27743

description

Dénomination / Titre
Dénomination : Carreau de revêtement (Élément d'architecture, décor intérieur et extérieur, huisserie->Décor architectural)
Titre : Carreau à réseau fleuri enfermant des raisins et des tulipes sur fond bleu
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Epaisseur : 2,3 cm ; Hauteur : 27 cm ; Longueur : 27 cm ; Poids : 2,255 kg
Matière et technique
Matériau : Céramique
Matériau/Technique : Céramique (pâte siliceuse), décor peint sur engobe sous glaçure transparente

Lieux et dates

Date de création / fabrication
2ème quart du XVIe siècle ; 2ème moitié du XVIe siècle (1540 - 1600)
Lieu de provenance
Damas (Proche-Orient arabe->Syrie)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date : 14/04/1931
Propriétaire
Etat
Affectataire
Union centrale des Arts Décoratifs, Paris

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Depondt, Sylvie ; Carayon, Agnès (dir.), Jardins d'Orient : De l'Alhambra au Taj Mahal, cat. exp. (Paris, Institut du monde arabe, 2016), Paris ; Gand, Institut du monde arabe ; Snoeck, 2016, p. 206, ill. p. 100, n°2, n°115
- Leman, Henri, Catalogue des anciennes faïences persanes : Damas, Rhodes et Koubatcha composant la collection T. B. Whitney, [Paris, Musée des Arts décoratifs], Paris, Georges Petit, 1910, p. 26, pl. 13, n° 45

Expositions

- Jardins d'Orient, Paris (Externe, France), Institut du Monde Arabe, 18/04/2016 - 25/09/2016
Dernière mise à jour le 02.05.2018
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances