© 2013 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski
© 2009 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2013 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski
© 2009 Musée du Louvre / Claire Tabbagh
© 2005 Musée du Louvre / Claire Tabbagh

Panneau au double cadre inscrit sur fond bleu sombre fleuri. Bordure de fleurettes sur fond vert

Date de création/fabrication : XVIe siècle ; XVIIe siècle (1500 - 1700)
Lieu de provenance : Syrie (Proche-Orient arabe)

Actuellement visible au Louvre
Salle 185
Aile Denon, Niveau -1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AD 27745
Autre numéro d'inventaire : UCAD 27745
Autre numéro d'inventaire : SN Ucad 2005/18

description

Dénomination / Titre
Dénomination : Panneau de carreaux (Élément d'architecture, décor intérieur et extérieur, huisserie->Décor architectural)
Titre : Panneau au double cadre inscrit sur fond bleu sombre fleuri. Bordure de fleurettes sur fond vert
Description / Décor
Inscriptions
Inscription :
"Au nom de Dieu miséricordieux et clément ; j'ai confié mon oeuvre et Dieu immortel".

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Epaisseur : 3,7 cm ; Hauteur : 44,3 cm ; Largeur : 59,3 cm
Matière et technique
Matériau : Céramique
Matériau/Technique : Céramique (pâte siliceuse), décor peint sur engobe sous glaçure transparente

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIe siècle ; XVIIe siècle (1500 - 1700)
Lieu de provenance
Syrie (Proche-Orient arabe)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date : 14/04/1931
Propriétaire
Etat
Affectataire
Union centrale des Arts Décoratifs, Paris

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Denon, [AI] Salle 185 - Arts de l'Islam - De 632 à 1000, Hors vitrine 28

Bibliographie

- Leman, Henri, Catalogue des anciennes faïences persanes : Damas, Rhodes et Koubatcha composant la collection T. B. Whitney, [Paris, Musée des Arts décoratifs], Paris, Georges Petit, 1910, p. 27, pl. 12, n° 47
Dernière mise à jour le 01.02.2016
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances