face, recto, avers, avant © 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
dessus © 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
dessous © 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
profil droit © 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
profil gauche © 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2018 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

masque

Date de création/fabrication : époque romaine ; époque byzantine ( IVe s. ap. J.-C.) (-30 - 641)
Lieu de découverte : Deir el-Bahari (Thèbes Ouest->Thèbes->région thébaine = région de Thèbes)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : AF 804

description

Dénomination / Titre
Dénomination : masque
Description / Décor
homme

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 19,1 cm ; Largeur : 22 cm ; Profondeur : 9,5 cm
Matière et technique
Matériau : tissu aggloméré et stuqué (toile)
Technique : peinture (ocre rouge, brune, noire), stucage

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque romaine ; époque byzantine ( IVe s. ap. J.-C.) (-30 - 641)
Lieu de découverte
Deir el-Bahari (Thèbes Ouest->Thèbes->région thébaine = région de Thèbes)

Données historiques

Mode d’acquisition
mode d'acquisition inconnu

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Dijon (France), Musée des Beaux-Arts

Bibliographie

- Portraits de l'Égypte romaine Portraits de l'Égypte romaine, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 5 octobre 1998-4 janvier 1999), Paris, Réunion des musées nationaux, 1998, p. 72-73, n° 27
- Laurent, Véronique ; Desti, Marc, Antiquités égyptiennes. Inventaire des collections du musée des Beaux-Arts de Dijon, [Dijon, musée des Beaux-Arts], Dijon, Ministère de la Culture ; DRAC Bourgogne, 1997, p. 138, n° 175
Dernière mise à jour le 22.10.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances