© 2017 Musée du Louvre / Jean Tholance
© 2017 Musée du Louvre / Jean Tholance
© 2017 Musée du Louvre / Jean Tholance
© 2017 Musée du Louvre / Jean Tholance

Verre à pied

Epoque / période : époque contemporaine (Occident)

Date de création/fabrication : vers 1806 - 1825
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 12650
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Verre à pied
Type d'objet
art de la table ; verrerie ; verre sur pied
Description / Décor
Base carrée évidée d’un dôme au revers ; jambe taillée à huit côtes plates ; coupe cylindrique à bord évasé. Décor : feuilles d’eau amaties entre lesquelles pointe une fleur sur tige ; au-dessus, deux colombes sur un arc entre un carquois et un flambeau entrecroisés, et monogramme LMB entre deux branches fleuries.
Inscriptions
Inscription :
LMB

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Diamètre : 7 cm ; Hauteur : 13,2 cm
Matière et technique
Matériau : cristal
Technique : gravé = décor gravé (techniques verre/vitrail/plastique)
Technique : taillé (techniques verre/vitrail/plastique)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : époque contemporaine (Occident)

Date de création/fabrication : vers 1806 - 1825
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
date de comité/commission : 06/01/2016
date : 14/03/2016
date de l'inscription sur l'inventaire : 27/06/2016
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Montes de Oca, Fernando, L'âge d'or du verre en France 1800-1830. Verreries de l'Empire et de la Restauration, Paris, F.M. édition, 2001, p. 211-212, ill. 211, n° 219
Dernière mise à jour le 22.06.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances