© 2020 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2017 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2020 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes
© 2017 Musée du Louvre / Antiquités égyptiennes

châle ; couverture

395 / 641 (époque byzantine)
E 10185 ; AF 6091 ; X 4774 ; TC 673 ; D 30
Département des Antiquités égyptiennes
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 10185
Autre numéro d'inventaire : AF 6091
Autre numéro d'inventaire : X 4774
Numéro catalogue : TC 673
Numéro catalogue : D 30

description

Dénomination / Titre
Dénomination : châle (?) ; couverture (?)
Description / Décor
Décor : médaillon ; bande ; entrelacs
Etat de l'oeuvre : fragment

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 91 cm ; Largeur : 59,5 cm ; Longueur avec accessoire : 95 cm ; Largeur avec accessoire : 64 cm
Matière et technique
Matériau : laine, lin
Technique : bouclé endroit, frange de chaîne, toile (1 lisière)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
époque byzantine (attribution d'après style) (395 - 641)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Tano, Nicolas (Donateur ; Antiquaire / Marchand d'art)
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date de l'inscription sur l'inventaire : 1889
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Bénazeth, Dominique, « Y a-t-il des tissus d’Akhmîm au musée du Louvre ? », dans El-Sayed, Rafed ; Fluck, Cäcilia (dir.), The Textile Centre Akhmîm-Panopolis (Egypt) in Late Antiquity, Material Evidence for Continuity and Change in Society, Religion, Industry and Trade : Proceedings of the international conference organised by Georg-August-Universität Göttingen in cooperation with Skulpturensammlung und Museum für Byzantinische Kunst der Staatlichen Museen zu Berlin – Preußischer Kulturbesitz, Göttingen, 28–30 September 2017, Wiesbaden, Reichert Verlag, 2020, p. 165-180, p. 177
Dernière mise à jour le 31.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances