© 2003 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2003 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2003 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2003 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Fondation du séminaire de Saint-Sulpice, 21 novembre 1820

Date de création/fabrication : 1800 - 1900
Lieu de création : France (Europe)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAP 2762
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Andrieu, Bertrand (Bordeaux, 04/11/1761 - Paris, 10/12/1822), Médailleur

description

Dénomination / Titre
Titre : Fondation du séminaire de Saint-Sulpice, 21 novembre 1820
Type d'objet
monnaie, médaille, plaquette, jeton
Description / Décor
A/ Portrait de Louis XVIII à droite / légende : LVDOVICVS XVIII. REX CHRISTIANISSIMVS.
Signé : ANDRIEU F.
R/ Inscription au-dessous de la couronne royale fermée d’où sortent deux rubans : FONDATION / DU SEMINAIRE / DE S. SULPICE. / [croix] / 21 NOVEMBRE 1820
2 exemplaires identiques (OAP 2761 et OAP 2762)
Inscriptions
Inscription :
A/ LVDOVICVS XVIII. REX CHRISTIANISSIMVS.
R/ FONDATION / DU SEMINAIRE / DE S. SULPICE. / [croix] / 21 NOVEMBRE 1820
Signature :
ANDRIEU F. (avers)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Diamètre : 41,3 mm
Matière et technique
Matériau : bronze

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1800 - 1900
Lieu de création / fabrication / exécution
France (Europe)

Données historiques

Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie


Bibliographie de comparaison

- Gorjeu. Chabouillet, A. Salins. Catalogue des poinçons, coins et médailles du musée monétaire de la commission des monnaies et médailles. Paris, A. Pihan de la Forest, 1833., p. : 411, 55
Dernière mise à jour le 29.01.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances