© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Socle rond en marbre vert

Epoque / période : époque contemporaine (Occident)
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération)..
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 661 O
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Socle rond en marbre vert
Type d'objet
socle = base
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 15 cm ; Diamètre : 15 cm ; Poids : 4,4 kg
Matière et technique
Matériau : marbre de couleur
Couleur : vert = verte
Matériau : plexiglass (goujon)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : époque contemporaine (Occident)

Données historiques

Historique de l'œuvre
ces trente-sept fragments de bronze, inscrits dans l'Inventaire Objets d'art Récupération (OAR) le 24 janvier 1999, sous le numéro OAR 661 (A à Z et A' à K') ont été identifiés comme provenant du fonds de la récupération artistique à partir d'une liste de Rose Valland : « Inventaire des meubles et objets d'art récupérés provenant du dépôt du service de protection des oeuvres d'Art. » : « Service de protection des oeuvres d'art. 11, rue Berryer - Paris -8e ; Inventaire des meubles et objets divers transférés à Compiègne le 23 février 1967. [...] 5 caisses divers - n° 2 - 4 - 6 - 8 - 11 (voir détail) ; Caisse n° 4 ; n° 589 - 4 paires de roulettes, supports de meubles ; n° 667 - 2 petits socles noirs - 131/2 x 131/2 ; n° 667 - 1 socle marbre blanc - 18 x 18 ; sans n° - 2 socles marbre blanc - 21 x 21 ; [n° 667] - 1 socle blanc à perles de bronze ; n° 585 - Socle doré avec 4 griffes de lion ; Caisse n° 6 ; n° 833 - 1 grande couronne de lampadaire, cuivre ; n° 833 - 2 petites couronnes en cuivre ; n° 608 - socle en bois - feuilles de lotus ; n° 677 - 2 socles ronds en marbre ; Caisse n° 8 ; n°[674] - 1 support de lustre en bronze, orné de rubans sculptés ; Caisse n° 11 ; n° 675 - 8 socles en bronze ; n° 678 - 3 plaques de propreté chinoises - cuivre ; n° 678 - 1 applique tête de lion ; n° 678 - 8 morceaux de sculpture en bronze (cassés) ; n° 678 - 1 chimère accroche-rideaux (cuivre) ; n° 553 - 1 porte-bougie en fer ; n° 678 - 1 poignée de meuble métal doré ; n° 675 - 3 balanciers de pendule (2 grands et 1 petit) ; N° [OAR 661 A à Z et A' à K'] ».
Les « anciens numéros » correspondent aux numéros portés sur la liste du service de la protection des oeuvres d'Art (11 rue Berryer, Paris, VIIIe), établie le 23 février 1967, lors du dépôt de ces oeuvres au château de Compiègne (2).
Le niveau extrêmement modeste de l'ensemble des oeuvres répertoriées OAR 620 à OAR 663 explique qu'elles n'aient été inventoriées que très tardivement (24 janvier 1999). Il s'agit en fait d'un reliquat de la récupération artistique transféré en février 1967 des locaux occupés par le service de protection des oeuvres d'Art (11, rue Berryer, Paris 8ème) au château de Compiègne. Alors que les recherches effectuées sur ces objets dans les années 1990 et 2000 n'avaient débouchées sur rien, des investigations récentes ont permis d'identifier le propriétaire des 4 roulettes OAR 661 A à D. Le reste des oeuvres est actuellement conservé dans les réserves du département des Objets d'art du musée du Louvre.
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Notices liées (31)

Elément d'un ensemble
Dernière mise à jour le 01.04.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances