RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Étude pour le soubassement du monument d'Andrea Doria (?)

vers 1528/1548
Numéro d’inventaire
INV 86, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 1116
MA 1080
Numéros de catalogues :
Inventaire italien, t. IX FV 50
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.14
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Bandinelli, Baccio (1493-1560)
Ecole florentine
(F. Reiset (Inv. ms))

Anciennes attributions :
ANONYME FLORENTIN
BANDINELLI Baccio

description

Dénomination / Titre
Étude pour le soubassement du monument d'Andrea Doria (?)
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
L'ancienne attribution du dessin à Bandinelli, faite par Jabach et refusée par Morel d'Arleux (Inv. ms) qui plaça la feuille parmi les études des maîtres inconnus de l'école florentine, a été confirmée par F. Reiset (Inv. ms). Morel d'Arleux décrivait ainsi le sujet du dessin: 'Soubassement pour la statue présumée de quelqu'homme de mer ; on y voit un bas relief représentant un débarquement...'. D. Heikamp ('In margine alla 'Vita di Baccio Bandinelli' del Vasari', dans Paragone. Arte, XVII, 1966, no 191, p. 55) a identifié cet 'homme de mer' avec Andrea Doria, représenté ici comme un général romain à la tête d'une bataille navale, et a rattaché l'étude du soubassement du monument du prince Doria, que la République de Gênes commanda à Bandinelli le 7 octobre 1528 (L. A. Waldman, 'Baccio Bandinelli and Art at the Medici Court.', Philadelphia, 2004, doc.182). R. B. Ward ('Baccio Bandinelli as a draughtsman', thèse de l'Université de Londres, 1982, n° 314) a mis en relation l'iconographie de la feuille avec le rôle tenu par Andrea Doria dans la prise de Tunis (1535) et a reconnu dans l'homme à demi agenouillé à droite de la composition une variante de la copie faite par Bandinelli d'après l'un des fils du Laocoon (Paris, Collection Frits Lugt, inv. 955). Le Louvre conserve d'autres études en relation avec le soubassement Doria (INV 84, INV 85, INV. 89) Voir : L. Angelucci, dans 'Baccio Bandinelli', (Cabinet des Dessins), par C. van Tuyll et al., Paris, 2008, n° 25. Voir aussi: F. Viatte, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, IX : 'Baccio Bandinelli, dessins, sculptures, peinture', par F. Viatte et M. Bormand (pour les sculptures), V. Delieuvin (pour la peinture), avec la collaboration de V. Goarin, Paris, 2011, n°50.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,345 m ; L. 0,285 m
Matière et technique
Plume et encre brune, tracé préparatoire à la pierre noire. Angle supérieur gauche découpé et complété.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1528/1548

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; montage à bande dorée des « dessins d'ordonnance », avec, au verso à la sanguine : 59 ; Inventaire Jabach, École de Florence, no 59 (Bandinelli) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : cinquante neuf ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 59 Une battaille en barrelief dans un pied d'estalle ou il y a quantité de figure entiere et au dessus deux santor a la plume sur de papier blan de 13 1/2 pouce de long sur 15 1/2 pouce de haut dudit [de Baccio Bandinello]

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.142, chap. : Ecole florentine, carton 9. (...) Num¿ro : 1080.Idem & Dessins de maîtres inconnus /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 27. D¿signation des sujets : Soubassement pour la statue présumée de quelqu'homme de mer ; on y voit un bas relief représentant un débarquement. Dessin à la plume. Dimensions : H. 35 x L. 28,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 15francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 21 avril 1828 à M. de Cailleux pour être relié. à l'encre /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre#trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux. Cote : 1DD33
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- L'essence de l'architecture : déduction métaphysique, Paris, Musée du Louvre, 12/04/1999 - 12/07/1999
- Baccio Bandinelli, 1493-1560. Dessins et sculptures du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 21/02/2008 - 26/05/2008
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances