RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Mise au tombeau du Christ

vers 1508/1528
Numéro d’inventaire
INV 103, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 279
MA 275
Numéros de catalogues :
Inventaire italien, t. IX FV 53
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.18
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Bandinelli, Baccio (1493-1560)
Ecole florentine
(E. Jabach)

description

Dénomination / Titre
Mise au tombeau du Christ
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Le dessin a été rapproché par A. Forlani Tempesti ('Disegni italiani del Cinquecento ...' [Il disegno italiano, dir. par L. Grassi], Venise, 1962, sous n° 40) d'une série d'études dédiées aux Histoires de la Passion censément destinées à une croix d'orfèvrerie que le père de Baccio aurait dû réaliser pour Santa Maria del Fiore, à Florence, mais qui resta inachevée à sa mort en 1528. R. B. Ward ('Baccio Bandinelli as a draughtsman', thèse de l'université de Londres, 1982, p. 210, 368, n° 332) a suggéré d'y reconnaître une autre version d'un dessin conservé à Munich (Staatliche Graphische Sammlung, inv. 2218) en les considérant plutôt préparatoires aux reliefs de la Passion destinés à la décoration du maître autel du Duomo de Florence, conçu en 1547. Les autres études réunies par cet auteur (Ibidem, sous n° 38) autour du projet sont conservées à Florence (GDSU, inv. 705E ; Fondation Horne, inv. 5608), Vienne (Albertina, inv. 14181) et Oxford (Ashmolean Museum, P II 86). Toutefois, comme l'artiste n'a terminé aucune des oeuvres citées, il reste très difficile d'avancer une proposition bien que les traits à la plume très épurés qui réduisent les personnages à de simples silhouettes avec des accents archaïsants semblent typiques de sa manière la plus tardive de dessiner. Une contre-épreuve d'une copie à la sanguine est conservée au Louvre (Inv. 175).
Voir : R. Serra, dans 'Baccio Bandinelli' (Cabinet des dessins), par C. van Tuyll et al., Milan, 2008, n° 46.
Voir aussi: F. Viatte, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins italiens, IX : 'Baccio Bandinelli, dessins, sculptures, peinture', par F. Viatte et M. Bormand (pour les sculptures), V. Delieuvin (pour la peinture), avec la collaboration de V. Goarin, Paris, 2011, n°53.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,236 m ; L. 0,347 m
Matière et technique
Plume et encre brune. Sanguine (décharge d'un autre dessin ?).

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1508/1528

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach ; «dessin d'ordonnance» ayant perdu son montage à bande dorée ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 72 (Bandinelli) - acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J.-Ch Garnier d'Isle (L. 2961, au recto) ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin probablement issu de l'ensemble des dessins dits d'ordonnance collés et dorés de la collection d'Everhard Jabach acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin ne présente aucun des signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement des dessins Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

Sa présence dans les collections royales à la date de 1752 est attestée par le paraphe de Jean-Charles Garnier d'Isle, contrôleur des Bâtiments du roi, apposé lors du récolement effectué en 1752 [L. 2961].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage telles qu'on peut les restituer sont en accord avec la description donnée par l'une des notices de l'inventaire établi par Jabach en 1671.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute.
Paris, Archives nationales, O1 1967.

Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne :

72

Un Christ qu'on porte au sepulcre ou il y a quantité de figures entiere a la plume sur de papier blan de 16 pouce de long sur 11 1/2 pouce de haut

dudit [de Baccio Bandinello]

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.1, p.38, chap. : Ecole florentine, suite du carton 2. (...) Numéro : 275. Nom du maître : Idem & Bandinelli Baccio /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 18. Désignation des sujets : Le Christ porté au tombeau et accompagné des Stes. Femmes. Dessin à la plume et cartonné.#15 au crayon Dimensions : H. 24 x L. 35,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 200francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon#Exposé au crayon. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux. Cote : 1DD33
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Notice des dessins, peintures, émaux et terres cuites émaillées exposés au Musée Royal, dans la Galerie d'Apollon, Paris, Musée du Louvre, 1820 - 1838
- Notice des dessins, peintures, émaux et terres cuites émaillées exposés au Musée Royal dans la Galerie d'Apollon, Paris, Musée du Louvre, 1817 - 1820
- Notice des dessins placés dans les Galeries du Musée Royal, au Louvre [Ecole italienne], Paris, Musée du Louvre, 1838 - 1866
- Baccio Bandinelli, 1493-1560. Dessins et sculptures du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 21/02/2008 - 26/05/2008
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances