RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Vue de Sienne

Numéro d’inventaire
INV 270, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 23169
MA 12584
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.43
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Beccafumi, Domenico (vers 1486-18 mai 1551)
Ecole florentine

description

Dénomination / Titre
Vue de Sienne
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Différente du dessin de paysage avec un moulin (Florence, GDSU, n. 399P) et du paysage urbain visible au fond de la 'Vierge à l'Enfant' en tondo de la Pinacoteca Nazionale de Sienne (Inv. n. 35) qui sont plus strictement construits, cette feuille n'est sans doute pas une oeuvre de jeunesse ainsi que le pensaient J. Judey ('Domenico Beccafumi', Berlin, 1932 [Freiburg i. B., Ph. D., v. 23. Sept. 1932], p. 145 n° 176) et D. Sanminiatelli ('Domenico Beccafumi', Milan, 1967, p. 152 sous n° 67, p. 157 n° 88). Elle diffère également de la 'Vue de Pise' (vente New York, Christie's, 30 janvier 1996, n° 14), construite comme une scène de théâtre, à laquelle la comparaît néanmoins J. Pope-Hennessy ('Learning to look, My Life in Art', Londres, 1991, p. 314). Elle est en revanche très proche, par la technique, par la hauteur du feuillet, par le sens d'utilisation du papier, par l'annotation ancienne 'siena' qui identifie le lieu, d'une autre vue panoramique de Sienne, dessinée depuis le sud-ouest (voir 'Iconografia di Siena: rappresentazione della città dal XIII al XIX secolo', par R. Barzanti, A. Cornice, E. Pellegrini, Sienne, 2006, p. 70-71 ; cat. exp. Renaissance Siena: Art for a City, par L. Syson, A. Angelini, Ph. Jackson et al., Londres, National Gallery Company, 2007-2008, p. 300-302 n° 93), conservée à Londres (British Museum, 1895-9-15-584), que A. De Marchi (dans cat. exp. Domenico Beccafumi e il suo tempo, Sienne, Chiesa di Sant'Agostino, Pinacoteca Nazionale, Duomo, Palazzo Pubblico, Oratorio di San Bernardino, Spedale di Santa Maria della Scala, Palazzo Bindi Sergardi, 1990, p. 422, 424 fig. 15b, 425 note 55) situerait plutôt, pour des raisons de style, vers 1540 et B. P. Gordley ('The Drawings of Beccafumi', Princeton Univ., Ph. D., 1988, p. 301-306, 386 sous n° 70, p. 404 n° 101) entre 1538 et 1544. La représentation de l'église San Sebastiano sur cette dernière corrobore cette datation tardive (M. Mussolin, 'San Sebastiano in Vallepiatta', dans 'Baldassarre Peruzzi, 1481-1536', par Ch. L. Frommel, Venise, 2005, p. 116). Les traits de plume du dessin de Londres ne se prolongent pas sur celui du Louvre et, sur ce dernier, ils ne vont pas jusqu'au bord gauche. Les deux feuillets ne sont donc pas les deux parties d'un même dessin comme le suggèrent D. Sanminiatelli (cit.) et B. P. Gordley (cit.), même si, quant au panorama, les deux vues se complètent : le dessin du Louvre montre en effet la partie de la ville qui manque à droite dans le paysage de Londres, c'est-à-dire la Porta San Marco et, au-delà, l'église Sant'Agostino et la basilique de Santa Maria dei Servi. Topographiquement complexes, focalisés sur certains points, délicatement croqués, avec une attention particulière au jeu des ombres, les deux dessins semblent avoir été faits sur le motif, et non recomposés de mémoire, ainsi que le suggèrent P. Giannattasio (dans P. Torriti, 'Beccafumi : Opera Completa', Milan, 1998, p. 323-324 D148 et sous D147) et A. De Marchi (cit.), comme Beccafumi avait coutume de le faire pour les vues de Rome à l'arrière-plan de ses peintures. Il reste que les dessins de ce type, qui témoignent d'une forme d'attachement civique de la part de l'artiste, sont rares dans son oeuvre conservé : le carnet de la collection Coghlan Briscoe, à Londres (Rinaldo de Liphart Rathshoff, « Un libro di schizzi di Domenico Beccafumi », Rivista d'Arte, vol. 17, 1935, p. 36-41 fig. 2) contenait autrefois la copie d'une autre vue de Sienne et un marchand de dessins de Los Angeles proposait récemment sous le nom de l'artiste (Tim D. Wright, Master Drawings, 2000, n° 1 repr.) une autre vue de la cité. Par ailleurs, le dessin du Louvre a servi d'oeuvre de référence pour attribuer à l'entourage de Beccafumi un dessin de paysage conservé à Orléans (musée des Beaux-Arts, inv. 1236, album 12.6 ; E. Pagliano, cat. exp. De Venise à Palerme, Dessins italiens du Musée des Beaux-Arts d'Orléans, XVe-XVIe siècle, Orléans, musée des Beaux-Arts, 2003-2004, n° 12).
Voir : D. Cordellier, 'Domenico Beccafumi' (Cabinet des dessins), avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, Milan, 2009, n° 31.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,067 m ; L. 0,071 m
Matière et technique
Plume et encre brune. Annotation à la plume et encre brune en haut à gauche : 'Siena' ; en haut à droite, d'une autre écriture : '4'.

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959, au verso du papier de doublage) ; "dessin non collé ni doré " dit du "rebut" - acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; marque du Louvre (L.1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Numéro : 12584.Inconnus. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 1er à 1097 compris#petit trait oblique / au crayon. Désignation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon# Vu signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon au crayon#trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre. Annotations marginales sur l'inventaire : Nouveau n° 2 à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Domenico Beccafumi, Paris, Musée du Louvre, 24/06/2009 - 21/09/2009
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances