RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Dieu le Père assis, tenant le globe ; esquisse fragmentaire d'une composition cintrée avec Dieu le Père parmi les anges

Numéro d’inventaire
INV 458.A, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 1038
MA 1010
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.83
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Beccafumi, Domenico (vers 1486-18 mai 1551)
Ecole florentine
(Ph. Pouncey, note ms)

Anciennes attributions :
BELLA Stefano della
(Morel d'Arleux et F. Reiset)

description

Dénomination / Titre
Dieu le Père assis, tenant le globe ; esquisse fragmentaire d'une composition cintrée avec Dieu le Père parmi les anges
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Le dessin était attribué à Stefano della Bella quand Ph. Pouncey (note ms au verso du montage ; R. Bacou, cat. exp. Nouvelles attributions, Paris, musée du Louvre, Cabinet des dessins, 1978, Le petit Journal des grandes expositions, n.s., 64, n° 14) y a reconnu une étude pour la 'pala' avec 'Saint Michel chassant les anges rebelles' peinte pour l'église de San Niccolò al Carmine, à Sienne, louée par Peruzzi (G. Vasari, 'Le vite de'più eccellenti pittori scultori e architettori, nelle redazioni del 1550 e 1568', éd. par R. Bettarini et P. Barocchi, 6 vol., Florence, 1966-1987, vol. V [1983], p. 168) et donc antérieure à son départ pour Rome en 1534. La feuille est malheureusement coupée. En bas à droite, Beccafumi avait fait une esquisse de la composition d'ensemble, dont on ne voit plus que le quart supérieur avec Dieu le Père parmi les anges. Ce type de petit dessin elliptique, qui était fait, dit Vasari (I [1966], p. 117), « pour trouver le mode des attitudes et la première composition de l'oeuvre » et en conserver une mémoire stimulante pour la suite du travail, appartient bien au mode d'élaboration des tableaux d'autel par l'artiste : on connaît en effet des esquisses du même genre pour la 'Nativité' de San Martino (1522-1523), pour une 'Vierge à l'Enfant en gloire avec des saints' (Florence, GDSU, n. 10764F) et par une copie en collection privée (Saint-Tropez ; A. De Marchi, dans cat. exp. Domenico Beccafumi e il suo tempo, Sienne, Chiesa di Sant'Agostino, Pinacoteca Nazionale, Duomo, Palazzo Pubblico, Oratorio di San Bernardino, Spedale di Santa Maria della Scala, Palazzo Bindi Sergardi, 1990, p. 423 note 14, dessin original selon G. Briganti, dans cat. exp. L'Arte a Siena sotto i Medici 1555-1609, par F. Sricchia Santoro, Sienne, Palazzo Pubblico, 1980, p. 16 n° 6 et E. Tenducci, dans P. Torriti, 'Beccafumi : Opera Completa', Milan, 1998, p. 260 D 40). Ce qui stimulait Beccafumi dans ses recherches était moins la définition des contours des figures ou des grandes lignes de la scène que la mise en place des ombres à l'aide de hachures régulières. Dans le dessin étudié ici, Beccafumi a distribué, au pourtour de l'esquisse d'ensemble, deux études particulières de la figure de Dieu le Père tenant la sphère de l'univers. Elles sont toutes deux antérieures à celle d'une autre feuille du Louvre (INV 265) où l'artiste a, comme il le fit en définitive dans le tableau, inversé la position des jambes. Cette modification apparaît aussi sur une feuille conservée à Berlin (Staatliche Museen, KdZ 5571) qui comporte, entre autres motifs, une copie d'une esquisse perdue du haut de la composition. D. Sanminiatelli ('Domenico Beccafumi', Milan, 1967, p. 167 n° 128) estimait que ce dessin était autographe, mais B. P. Gordley ('The Drawings of Beccafumi', Princeton Univ., Ph. D., 1988, p. 137 note 419 n° 1x) a établi depuis qu'il s'agissait d'une copie et A. De Marchi (cit., p. 423 note 14, p. 444 sous n° 107) a démontré plus récemment encore sa parenté avec les reprises de compositions de Beccafumi autrefois réunies dans le carnet de la collection Coghlan Briscoe publiées par Liphart Rathshoff en 1935. Voir : D. Cordellier, 'Domenico Beccafumi' (Cabinet des dessins), avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, Milan, 2009, n° 14. Voir aussi : B. P. Gordley, cit., p. 136-137, 403 sous n° 98, p. 409 n° 111 ; A. De Marchi, cit., p. 444 n° 107, p. 445 sous n° 108, p. 447 sous n° 110 et 111 ; P. Giannattasio, 1998, dans P. Torriti, 'Beccafumi...', cit., p. 264-265 D49, p. 268 sous D55, p. 276 sous D71 ; G. Fattorini, dans Ibidem, p. 142 sous P64.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,128 m ; L. 0,088 m
Matière et technique
Plume et encre brune. Collé en plein.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de Saint-Morys - Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.1, p.133, chap. : Ecole florentine, carton 8. (...) Num¿ro : 1010. Nom du ma¿tre : Idem & La Belle (Stefano della Bella) /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 27. D¿signation des sujets : Trois dessins à la plume sur le même carton : la tête d'un oriental, des amours etc. Voyez pour la suite des dessins de la Belle, le livre de la collection de Modêne, dont il est fait mention page...cy...pour mémoire. toute le phrase barrée à l'encre Dimensions : H. 10 x L. 9,5 cm les deux dessins du bas ; H. 13 x L. 9 cm le dessin du haut. Origine : Idem & Collection nouvelle /&.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 27 décembre 1828 pour être relié à l'encre /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD33
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d’acquisition
Saisie des Emigrés
Date d’acquisition
1793

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Nouvelles attributions : Dessins du XVIe au XVIIIe siècle : LXVIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 09/06/1978 - 18/09/1978
- Domenico Beccafumi e il suo tempo, Sienne, Pinacoteca nazionale di Siena, 16/06/1990 - 04/11/1990
- Domenico Beccafumi, Paris, Musée du Louvre, 24/06/2009 - 21/09/2009
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances