RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Autre RMN
RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
RMN
Numéro d’inventaire
INV 716, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 35316
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.125
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Buonarroti, Michelangelo dit Michel-Ange (1475-1564)
Ecole florentine

Propositions d'attributions :
LUCIANI Sebastiano
(E. Panofsky)

description

Dénomination / Titre
Etude pour une Pietà
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
K. Justi fut le premier à relier cette étude au petit tableau d'autel de Sebastiano del Piombo montrant le Christ mort et la Vierge qui tient les instruments de la Passion (Ubeda, Andalousie, église de san Salvadore). La 'Pietà' fut peinte entre 1533 et 1539 sur commande de don Ferrante Gonzague pour la chapelle funéraire de Francisco de los Combos, secrétaire de Charles Quint à San Salvador d'Ubeda. La relation manifeste entre le dessin et le tableau incita E. Panofsky et L. Dussler à donner cette étude au vénitien. La correspondance échangée par les deux artistes au début des années 1530 montre clairement que Michel-Ange envoya des dessins à son ami Sebastiano. La pose du Christ pour laquelle la Casa Buonarroti de Florence possède une deuxième étude (INV 69 F recto) précédant celle du Louvre, dérive d'un antique, le 'Cupidon endormi', que Michel-Ange avait déjà copié sur une feuille de Windsor (INV 12763). Le dessin de la Casa Buonarroti porte au verso des études pour le 'Jugement dernier' de la chapelle Sixtine, qui ont incité M. Hirst à dater les deux feuilles du séjour romain de Michel-Ange à partir de l'automne 1533, époque où il pouvait discuter en personne le projet du retable avec Sebastiano, lequel dut lui rendre ce dessin, puisqu'il fut acquis par le peintre Jean-Baptiste Wicar de la famille Buonarroti à la fin du XVIIIe siècle. (R. Bonnefoit, dans cat. exp. Partis pris : Jean Starobinski, Largesse, Paris, Musée du Louvre, 1994, n° 94). Voir aussi A. Gnann in cat. d'exp. 'Michelangelo, the drawings of a genius', Vienne, Albertina, 2010-2011, n° 95

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,254 m ; L. 0,318 m
Matière et technique
Pierre noire.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Buonarroti - J.-B. Wicar - Sir Th. Lawrence (L. 2445) - Guillaume II de Hollande ; acquis en 1850 ; marque du Louvre (L. 1886).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Guillaume II, roi des Pays-Bas
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1850

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Dessins italiens de la Renaissance : LVIIIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 31/05/1975 - 29/09/1975
- Dessins italiens de la Renaissance : LVIIIe exposition du Cabinet des dessins, New York, The Metropolitan Museum of Art - The Cloisters, 11/10/1974 - 05/01/1975
- Michel-Ange au Louvre : Les dessins : LIXe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 31/05/1975 - 29/09/1975
- Michel-Ange dessinateur, Paris, Musée du Louvre, 13/05/1989 - 31/07/1989
- Largesse, Paris, Musée du Louvre, 20/01/1994 - 18/04/1994
- Catalogue des dessins de Michel-Ange (1475-1564), Paris, Musée du Louvre, 01/05/1922 - 30/11/1922
- Michel-Ange : Les dessins du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 26/03/2003 - 23/06/2003
- Notice des dessins, cartons, pastels, miniatures et émaux, exposés dans les salles du Ier étage au Musée impérial du Louvre. Première partie : Ecoles d'Italie, Ecoles Allemande, Flamande et Hollandaise, Paris, Musée du Louvre, 1866 - 1900
- Michelangelo divine draftsman & designer, New York, The Metropolitan Museum of Art, 06/11/2017 - 12/02/2018
- Michelangelo : the drawings of a genius, Wien, Graphische Sammlung Albertina, 08/10/2010 - 09/01/2011
- Sebastiano del Piombo 1485 + 1547, Berlin, Gemäldegalerie der Staaliche Museen zu Berlin, 28/06/2008 - 28/09/2008
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances