RMN-Grand Palais - (Musée du Louvre) - Ch. Chavan
Autre RMN
RMN-Grand Palais - (Musée du Louvre) - Ch. Chavan
RMN

Frise avec deux putti soutenant une guirlande, et couple de triton et femme

VINI Sebastiano, attribué à
Numéro d’inventaire
INV 960, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 21469
MA 12560
Numéros de catalogues :
Inventaire italien, t.I, U 375
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.156
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
VINI Sebastiano (vers 1525/1530-1602), attribué à
Ecole florentine
(C. Monbeig Goguel, 1992)

Anciennes attributions :
ZUCCHI Jacopo, attribué à
(C. Monbeig Goguel)
CARUCCI Jacopo

Propositions d'attributions :
RIETTI Domenico, attribué à
(F. Aliberti et E. Gaudioso, 1981)
VINI Sebastiano, attribué à
(C. Monbeig Goguel, 1992)
VASARI Giorgio, entourage de
(E. Pillsbury, 1974)

description

Dénomination / Titre
Frise avec deux putti soutenant une guirlande, et couple de triton et femme
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Selon C. Monbeig Goguel ('Inventaire général des dessins italiens, I : Maîtres toscans nés après 1500, morts avant 1600, Vasari et son temps', Paris, 1972, n° 375), le sujet pourrait dériver d'un sarcophage (cf. Pise, Campo Santo, repr. in S. Reinach, 'Répertoire des reliefs grecs et romains', Paris, 1909, II, p. 118, fig. 2). Ph. Pray Bober et R. Rubinstein ('Renaissance Artists and Antique Sculpure. A handbook of sources', Londres, 1986, p. 91-91, sous n° 54-55) l'ont identifié avec un motif qui apparaît tant dans un sarcophage romain du IIè siècle après J.C. que dans une frise du Forum de Trajan à Rome, aujourd'hui perdus. Feuillet d'un ensemble de soixante dessins (Inv. 954-1012) d'abord attribué à J. Pontormo, puis rejeté de son oeuvre par J. Cox Rearick ('The drawings of Pontormo', Cambridge, Mass., 1964, p. 403-404). Attribué ensuite à J. Zucchi (C. Monbeig Goguel, op. cit., n° 375, p. 224 de n° 369 à 428 ; contredite par E. Pillsbury, 'Drawings by Jacopo Zucchi', in Master Drawings, 1974, XII, 1, p. 33 qui y voit un ensemble composite), à Domenico Rietti, dit Lo Zaga [F. Aliberti et E. Gaudioso, 'Gli affreschi di Paolo III a Castel Sant'Angelo, 1543-1548', cat . exp. (Rome, Museo Nazionale di Castel Sant'Angelo, 1981-1982), Roma, 1981, p. 180-181, sous n° 126] ou à S. Vini (C. Monbeig Goguel, 'De Vérone à Florence : Sebastiano Vini dessinateur, autour du 'Martyre des dix-mille', in 'Kunst des Cinquecento in der Toskana', Munich, 1992, p. 349). Selon C. Monbeig Goguel ce dessin est proche du dessin du Louvre inv. 956, lui-même lié au dessin du Louvre inv. 11430. Il se rapproche également du dessin inv.974 par l'utilisation des stries et des larges zones de lavis qui marquent les ombres. Une similitude des motifs est aussi notable avec le dessin du Louvre inv. 993, qui présente lui-même une filiation avec le f° 58 du codex des Offices à Florence attribuée à Giovanni Battista ou à Francesco da Sangallo. On retrouve notamment les mêmes motifs sur le sarcophage d'Ilaria del Carretto à Lucques réalisé par Jacopo della Quercia ou sur l'Arc d'Alfonse d'Aragon à Naples de Francesco Laurana. Dans la partie inferieure gauche du feuillet, on distingue un corps féminin nu que Jacqueline Lalande Biscontin rapproche d'une des figures nues du dessin de Poppi inv. 9059. (Jacqueline Lalande Biscontin, « Feuilles de Mémoire, un carnet de dessins florentins du musée du Louvre de l'Académie du dessin à Filippo Baldinucci », Berlin, Franz Philipp Rutzen, 2015, p. 94-96.)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,153 m ; L. 0,22 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis brun.
Tache d'encre mauve, déchirures en bas à gauche, renforcé par derrière et bande rapportée sur le bord gauche.

Données historiques

Historique de l'œuvre
F. Baldinucci; traces de simple filet brun ; Ier volume de sa collection, p.169 à 183 (Jacopo da Pontormo) - son fils, Francesco Saverio Baldinucci - Pandolfo Pandolfini, Camillo Pandolfini, Roberto Pandolfini, Angiolo Pandolfini, Anna Eleonora Pandolfini (épouse de Filippo Strozzi) et Eleonora Teresa Pandolfini, par héritage - Vendu par l'entremise de Filippo Strozzi, sur rapport de François Xavier Fabre, au Musée Napoléon en 1806; marque du Louvre (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1606, chap. : Ecole italienne, volume 48. (...) Num¿ro : 12560. D¿signation des sujets : p. 1605 Les quatre volumes suivans, sont reliés et couverts d'une peau de mouton, peinte en rouge, avec fermoirs actuellement en assez mauvais état : ils contiennent des dessins recueillis par Philippe Baldinucci, florentin, qu'il attribuait aux excellens peintres, sculpteurs et architectes qui ont paru depuis la renaissance des arts, à Florence, en commençant par Cimabue, jusqu'aux artistes existant en 1695. Il les avait arrangés dans l'ordre chronologique de son p. 1606 ouvrage intitulé : notizie de' professori del disegno da Cimabue in quà. C'est une acquisition. #Volume 48. Les quatre premières feuilles contiennent un avertissement et la table des maîtres auxquels Baldinucci attribuait les dessins des quatre volumes de ce recueil. Vint ensuite sur le revers de la feuille, le portrait de Baldinucci, dessiné au crayon noir. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1806

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances