RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
RMN

Femme de trois-quarts, tenant une épée, se dirigeant vers la droite

Numéro d’inventaire
INV 1261, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 22151
MA 12563
Numéros de catalogues :
Inventaire italien, t. IV R 400
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.198
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
LIPPI Lorenzo (1606-1665)
Ecole florentine
(F. Baldinucci)

description

Dénomination / Titre
Femme de trois-quarts, tenant une épée, se dirigeant vers la droite
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Ch. Thiem ('Florentiner Zeichner des Frühbarock', Münich, 1977, p. 390 n° 190, repr.) a rapproché ce dessin de la 'Judith tenant la tête d'Holopherne', tableau de Lorenzo Lippi aujourd'hui conservé à Narbonne (Musée des Beaux-Arts ; C. D'Afflitto, 'Lorenzo Lippi', Florence, 2002, p. 221 sous n° 50, p. 243 n° 70, repr.). La spécialiste a également suggéré d'identifier cette figure avec une 'Sémiramis appelée aux armes' (Valère Maxime, 'Histoire romaine', IX, 3), thème déjà traité par Matteo Rosselli dans la Sala delle Udienze de la Villa di Poggio Imperiale, à Florence, en 1624.
Il s'agit en effet, comme l'a affirmé C. D'Afflitto (op. cit., p. 337 n° 5, repr.) d'une étude directement préparatoire pour l'héroïne représentée en marche vers la droite, presque de profil, dans une version différente et antérieure du tableau (New York, collection R. Kempe ; Ibidem, p. 221 n° 50, repr.) précédemment attribuée à Artemisia Gentileschi et rendue à Lorenzo Lippi. Cette version est sans doute la même que celle d'une collection privée romaine (A. Marabottini, « Tre dipinti fiorentini di tre artisti 'conservatori' », dans 'Arte, collezionismo, conservazione. Scritti in onore di Marco Chiarini', Florence, 2004, repr. fig. 3).
Voir aussi : cat. exp. Seicento. Le siècle de Caravage dans les collections françaises, Paris, Grand Palais, 1988-1989, n° 94, repr. ; C. Monbeig Goguel, 'Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Inventaire général des Dessins Italiens, IV : Dessins toscans XVIe-XVIIIe siècles, vol. II : 1620-1800', Milan, 2005, n° 400 ; Eadem, cat. exp. La ligne et la couleur, le dessin à Florence au XVIIe siècle, Bucarest, musée national d'art de Roumanie, 2008- 2009, n° 45. Sur la collection Baldinucci voir, Federica Mancini, "the red chalk drawings coming from Filippo Baldinucci's collection at the Louvre Museum", dans Disegni a pietra rossa, Avare Disegno, 3, sous la direction de Luca Fiorentino e Michael W. Kwakkelstein, Florence, 2021, pp. 211-221.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,317 m ; L. 0,232 m
Matière et technique
Sanguine. Papier filigrané. Collé sur les quatre bords. Restauré en 1995 et en 2005.

Données historiques

Historique de l'œuvre
F. Baldinucci ; cartouche rapporté en bas du montage : Lorenzo Lippi ; IVème volume de sa collection, p. 44 (Lorenzo Lippi) - son fils, Francesco Saverio Baldinucci - Pandolfo Pandolfini, Camillo Pandolfini, Roberto Pandolfini, Angiolo Pandolfini, Anna Eleonora Pandolfini (épouse de Filippo Strozzi) et Eleonora Teresa Pandolfini, par héritage - Vendu par l'entremise de Filippo Strozzi, sur rapport de François Xavier Fabre, au Musée Napoléon en 1806; marque du Louvre (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1670, chap. : Ecole italienne, volume 51. (...) Numéro : 12563. Désignation des sujets : Volume 51 formant le tome 4 du volume de Baldinucci. Origine : Idem & Acquisition /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1806

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Le dessin florentin sous les derniers Médicis (1620-1720), Paris, Musée du Louvre, 12/05/2005 - 15/08/2005
- La Ligne et la couleur : le dessin à Florence au XVIIe siècle, Bucarest, Musée national d'art roumain, 25/09/2008 - 11/01/2009
Dernière mise à jour le 30.04.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances