Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
Autre RMN
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
RMN

Les Noces de Cana

vers 1559
Numéro d’inventaire
INV 1365, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 2434
MA 2333
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.214
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
NEBBIA Cesare (vers 1536-vers 1613)
Ecole florentine

Anciennes attributions :
RICCIO Domenico del

description

Dénomination / Titre
Les Noces de Cana
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude pour le tableau peint par Cesare Nebbia pour le Duomo d'Orvieto (1559), aujourd'hui conservé au Museo dell'Opera del Duomo (Ph. Pouncey et R. Mack, notes ms au verso du montage). A rapprocher d'autres études préparatoires pour la même composition : l'INV 1366 du Louvre et un autre dessin conservé à Berlin (Staatliche Museen, Kupferstichkabinett, Inv. Nr. 1096) - J. Gere, in 'I disegni dei Maestri', vol. X : 'Il Manierismo a Roma', Milan, 1970, p. 85. Cf. aussi une copie d'après une autre étude pour le même tableau (Louvre, INV 11379) - Ph. Pouncey, note ms au verso du montage. "Au-delà de l'harmonie d'ensemble que l'on perçoit dans le dessin du Louvre (inv. 1365) et que les autres feuille n'affichent pas, l'arrière-plan présente des solutions diverses, tels les musiciens assis sur la droite et les serviteurs portant des plateaux qui glissent d'un côté à l'autre du rideau sur la gauche. Eidel-Porter (Rhoda Eitel-Porter, Der Zeichner und maler Cesare Nebbia, 1536-1614, Munich, 2009, p. 37-38) a souligné que l'élément nouveau de cette composition est représenté par le maître d'hôtel au centre, sur le devant : coiffé d'un turban, ce personnage est une invention ex nihilo de Nebbia, gardé dans la deuxième version du tableau mais placé sur la droite. Nous signalons qu'une demi-figure est esquissée à la pierre noire sans avoir été reprise à la plume. Elle est visible sur la gauche et est présente sur la feuille de Berlin, agenouillée à côté du maître d'hôtel, la tête tournée vers ce dernier et le buste légèrement en arrière. Cet élément semble confirmer que l'étude du Louvre correspondrait à une phase de réflexion pendant l'exécution de la deuxième peinture. Pouncey a annoté au verso du montage du dessin qu'une copie d'une autre étude pour le tableau d'autel d'Orvieto se trouve dans le fonds du Louvre, entrée également avec la collection Jabach, avec un montage sur un fond bleu avec la bande dorée typique des dessins dits « d'ordonnance » (inv. 11379 ; Rhoda Eitel-Porter, « Disegni per Orvieto dell'illustre concittadino Cesare Nebbia », Istituto Storico Artistico Orvietano, Quaderni del Bollettino, 2, Orvieto, 2004, p. 74-75, fig. 12 ; Eidel-Porter, 2009, p. 217)." Voir Federica Mancini, notice complète dans 'Art Royal, Meisterzeichnungen aus dem Louvre', cat. exp. Salzbourg, Salbourg Museum, 9 juin - 3 septembre 2017, p. 42, n° 14.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,386 m ; L. 0,25 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis brun, pierre noire. Collé en plein.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1559

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin d'ordonnance ' collé et doré ' ; au verso du montage à bande dorée, numérotation à la sanguine : 226 ; Inventaire Jabach : Ecole de Florence, n° 226 (D. Brusasorci) - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953) et numérotation : deux cent vingt six ; marques de la Commission du Museum (L. 1899) et du Conservatoire (L. 2207).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach, acquis pour le roi en 1671 A. Critères de l'identification Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 : - montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ; - numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ; - paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ; - marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins : - transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ; - paraphe Prioult [L. 2953]. L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine. B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute. Paris, Archives nationales, O1 1967. Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne : 226 Une nosce de Canna ou Nostre Seigneur changé l'eau en vin et ou il y a quantité de figures entiere a la plume lavé sur de papier blan de 13 pouce de long sur 18 pouce de haut dudit [de Dominico Brusasorci]

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.2, p.312, chap. : Ecole romaine, carton 17. (...) Num¿ro : 2333. Nom du ma¿tre : Idem & Nebbia, Cesare /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 3. D¿signation des sujets : Les Noces de Cana. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 33 x L. 20,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 27 décembre 1828 pour être relié à l'encre /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD34
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Art royal. Meisterzeichnungen aus dem Louvre, Salzbourg, Salzburg Museum, 09/06/2017 - 03/09/2017
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances