RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Environnement RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

Bases, architraves et corniches d'ordre corinthien

Numéro d’inventaire
INV 2271, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
MI 122
NIII 35510
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.387
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Pisanello (Antonio di Puccio di Giovanni de Cereto, dit Il) (avant 1395-1455), attribué à
Ecole vénitienne

Anciennes attributions :
VINCI Leonardo da
PISANELLO Antonio

Propositions d'attributions :
ANONYME ITALIEN XVè s
(Dominique Cordellier, 1996)
FALCONETTO Giovanni Maria, attribué à
(J. Biscontin et G. Pinotti, 1999)
PISANELLO Antonio, atelier de
(M. Fossi Todorow, 1966)

description

Dénomination / Titre
Bases, architraves et corniches d'ordre corinthien
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Hill, 1929, p. 18 note 3 - Babelon, 1932 (1), p. 53 n° 127 - Degenhart, 1942, p. 51, 72, fig. 146 (recto) - Degenhart, 1945, p. 51, 79, fig. 146 (recto) - Degenhart et Schmitt, 1960, p. 88, p. 143 note 67, p. 146 note 158 - Scheller, 1963, p. 183 - Fossi Todorow, 1966, p. 116 n° 152, pl. CVI ; p. 38, 43, 46, p. 121 sous n° 165 - Panofsky, (1964) 1976, p. 179, p. 207 note 27 - Hersey, 1973, p. 27 - Pane, 1977, p. 27 (recto). D. Cordellier dans cat. exp. 'Pisanello, le peintre aux sept vertus', Paris, Musée du Louvre, 6 mai-5 août 1996, n° 292, 420 : Indigne de Pisanello selon Hill et M. Fossi Todorow, autographe selon Babelon, ce dessin a également été considéré comme original par B. Degenhart (1942, 1945) qui a noté la ressemblance de ces profils d'architecture avec les architraves et entablements d'un projet de frontispice dessiné par Pisanello pour Alphonse d'Aragon, roi de Naples (cat. 290, Museum Boymans-van Beuningen, Rotterdam). Plus tard (1960), le même savant et A. Schmitt ont suggéré que Pisanello avait fait ce dessin à Rome, où il ne manquait pas de modèles antiques d'ordre corinthien, et l'avait employé après coup pour élaborer une partie de ce frontispice architectural.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,28 m ; L. 0,166 m
Matière et technique
Plume et encre brune, tracé préparatoire à la pointe de plomb. Inscriptions à la plume et encre brune, de haut en bas: sopra / sopra larchitrave / . [?]lpie [apice selon Fossi Todorow] delarcho / architrave / basam[en]to / basa. Papier filigrané. Filigrane : trois monts dans un cercle, non répertorié par Briquet, proche d'un type vraisemblablement italien (Briquet 11849, 11850 ; voir aussi à Cleveland, Museum of Art, 61.38, Degenhart et Schmitt, 1968, p. 660 n° 114). Restauré en 1995

Données historiques

Historique de l'œuvre
Vallardi (L. 1223, en vert, au verso) ; Vallardi, 1855, p. 4 f° 17 (Léonard de Vinci): 'Disegno in carta bianca a penna, di cinque cornici. Quattro son ricche di ornati e membrature, la quinta ha le sagome appena indicate; più un profilo di una base. - Scritte di mano di Leonardo trovansi nelle cornici alcune parole relative alle stesse. / Alto poll. 10. 4. largo poll. 6. 4. ' - Acquis par le Louvre en 1856 ; marque du musée (L. 1886 a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Vallardi, Giuseppe
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1856

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Exposition de l'oeuvre de Pisanello : médailles, dessins, peintures, Paris, BnF - Site Cardinal de Richelieu, 10/02/1932 - 06/04/1932
- Pisanello : le peintre aux sept vertus, Paris, Musée du Louvre, 06/05/1996 - 05/08/1996
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances