RMN-Grand Palais - (Musée du Louvre) - Ch. Chavan
Autre RMN
RMN-Grand Palais - (Musée du Louvre) - Ch. Chavan
RMN

Jeune homme, vu à mi-corps, jouant du fifre et du tambour

Numéro d’inventaire
INV 2614, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
MI 246
NIII 35634
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.422
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Pisanello (Antonio di Puccio di Giovanni de Cereto, dit Il) (avant 1395-1455)
Ecole vénitienne

Anciennes attributions :
VINCI Leonardo da, école de

description

Dénomination / Titre
Jeune homme, vu à mi-corps, jouant du fifre et du tambour
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Feuillet de l'Album rouge, voir groupe n° I. D. Cordellier, cat. exp. Pisanello, le peintre aux sept vertus, Paris, Musée du Louvre, 1996, n° 11.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,285 m ; L. 0,204 m
Matière et technique
Plume et encre brune, tracé préparatoire à la pierre noire. Papier lavé et frotté de sanguine au verso. Restauré en 1994.
Etat de conservation (A. de La Chapelle, 20.01.2014) : "La planéité du dessin et l'évolution de l'encre métallogallique, dont le transfert reste très limité malgré le faible grammage du papier, sont tout à fait satisfaisants."

Données historiques

Historique de l'œuvre
G. Vallardi (L.1223, en vert, au verso) ; Disegni di Leonardo da Vinci posseduti da Giuseppe Vallardi..., 1855, n° 121 - Acquis en 1856 ; marque du Louvre (L. 1886a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Vallardi, Giuseppe
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1856

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Pisanello : le peintre aux sept vertus, Paris, Musée du Louvre, 06/05/1996 - 05/08/1996
- Das Konstanzer Konzil. Weltereignis des Mittelalters 1414-1418, Constance, Konzilgebaüde Konstanz - Bâtiment du Concile, 27/04/2014 - 21/09/2014
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances