Un religieux à genoux, les mains jointes

Pérugin (dit Il Perugino), copie d'après
Numéro d’inventaire
INV 2730, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 21306
MA 12560
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.436
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Pérugin (dit Il Perugino) (vers 1450-1523), copie d'après
Ecole romaine et ombrienne
(Ph. Pouncey)

Anciennes attributions :
ANONYME FLORENTIN XVIè s

description

Dénomination / Titre
Un religieux à genoux, les mains jointes
Type d'objet
Dessins

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,202 m ; L. 0,146 m
Matière et technique
encre brune;lavis brun;plume

Données historiques

Historique de l'œuvre

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1606, chap. : Ecole italienne, volume 48. (...) Num¿ro : 12560. D¿signation des sujets : p. 1605 Les quatre volumes suivans, sont reliés et couverts d'une peau de mouton, peinte en rouge, avec fermoirs actuellement en assez mauvais état : ils contiennent des dessins recueillis par Philippe Baldinucci, florentin, qu'il attribuait aux excellens peintres, sculpteurs et architectes qui ont paru depuis la renaissance des arts, à Florence, en commençant par Cimabue, jusqu'aux artistes existant en 1695. Il les avait arrangés dans l'ordre chronologique de son p. 1606 ouvrage intitulé : notizie de' professori del disegno da Cimabue in quà. C'est une acquisition. #Volume 48. Les quatre premières feuilles contiennent un avertissement et la table des maîtres auxquels Baldinucci attribuait les dessins des quatre volumes de ce recueil. Vint ensuite sur le revers de la feuille, le portrait de Baldinucci, dessiné au crayon noir. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Strozzi, Filippo
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1806

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances