RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Tony Querrec
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Tony Querrec
RMN

Une femme à demi nue, debout, regardant à gauche

Numéro d’inventaire
INV 8670, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 23222
MA 12584
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.4, p.304
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Primaticcio, Francesco (dit Le Primatice) (1504-1570), attribué à
Ecole bolonaise
(F. Reiset (Inv. ms))

Anciennes attributions :
INCONNU

Propositions d'attributions :
CALDARA Polidoro
(B. Davidson (note ms))

description

Dénomination / Titre
Une femme à demi nue, debout, regardant à gauche
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Classé parmi les feuilles des maîtres inconnus par Morel d'Arleux (Inv. ms), ce dessin a été attribué à Primaticcio par F. Reiset (Inv. ms). Il fait partie d'un groupe de minuscules études de figures drapées, qui sont toutes tracées à la sanguine et qui ont sans doute été découpées dans une même page (Louvre, INV 8652b, 8665, 8666, 8667 r° et v°, 8667A r° et v°, 8670A r° et v°, 8670B r° et v° ; pour un dessin de même technique mais d'échelle supérieure, voir INV 8652).
Pour cette figure, dont la pose est lointainement inspirée de la 'Galatée' de Raffaello, B. Davidson (note ms au verso du montage) a avancé une attribution fort suggestive à Polidoro da Caravaggio. Selon D. Cordellier (cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, Louvre, 2004, sous n° 276 et note 1), l'usage de la sanguine, l'échelle réduite, l'expression entre mystère, menace et deuil servie par la noblesse des toges et des palliums rend ce rapprochement, non pas pertinent, mais suggestif pour tout le groupe.Il serait en effet fort intéressant de constater qu'au crépuscule de sa vie, Primaticcio (s'il est bien l'auteur de toutes ces petites figures à la sanguine) soit revenu à une manière de dessiner qui était celle de Polidoro à Rome, du temps de sa jeunesse, entre 1520 et 1527.
Voir aussi : Ibidem.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,074 m ; L. 0,027 m
Matière et technique
Sanguine. Collé le long du bord droit.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Même montage que les INV 8670A, INV 8670B, INV 8671, INV 8671A, INV 8671B.
E. Jabach, paraphe (L. 2959) ; dessin dit du 'rebut' - Acquis pour le Cabinet du Roi en 1671 ; marque du Louvre (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Numéro : 12584.Inconnus. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 1er à 1097 compris#petit trait oblique / au crayon. Désignation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon# Vu signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon au crayon#trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre. Annotations marginales sur l'inventaire : Nouveau n° 2 à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances