RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

Fable de Diane et d'Orion

CARMOY Charles, attribué à
INV 8741, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 8741, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 528
MA 519
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.4, p.316
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
CARMOY Charles (Documenté en 1537-Vers 1558), attribué à
Ecole française
(S. Béguin, 1991)

Anciennes attributions :
ECOLE DE PRIMATICCIO ET ECOLE DE FONTAINEBLEAU (vers 1500/1600)
Ecole française
(F. Reiset (Inv. ms))
ANONYME FRANCAIS XVIè s
Ecole française
(J. Shearman)
PRIMATICCIO Francesco (1504-1570)
Ecole française
((note ms anonyme))
ROSSO FIORENTINO (1494-1540)
Ecole française
PIPPI Giulio (vers 1492/1499-1546), genre de
Ecole française
(M. Laskin)
PENNI Luca (1509-1556)
Ecole française
(L. Dimier)
COUSIN Jean le Père (vers 1490-vers 1560)
Ecole française
(Goldsmith-Phillips-E. Standen)

description

Dénomination / Titre
Fable de Diane et d'Orion
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Autrefois donné à Rosso (voir note ms au verso de l'ancien montage et Inv. ms de Morel d'Arleux), ce dessin a été classé parmi les feuilles de l'Ecole de Fontainebleau par F. Reiset (Inv. ms). Il appartient à une série d'études l'histoire de Diane et Apollon gravée par Etienne Delaune. Plusieurs attributions ont été proposées pour ces dessins : Luca Penni (Dimier, 1904, p. 115-116 ; L. Golson, 1957, II, p. 31 notes 30-31, 24 fig. 9 ; Béguin, 1972, sous n° 139), Cousin le père, un artiste français influencé par Rosso (J. Shearman), un artiste d'un style qui rappelle Giulio Romano (M. Laskin, 'The Sixteenth Century in Paris', Art Bulletin, 48, 1966) et Primaticcio (note ms au verso du montage). Un dessin similaire est passé en vente chez Sotheby's (New York, 12 janvier 1990, n° 2). La feuille a été mise en rapport avec La Chasse de Diane et avec Orion, Diane et Apollon, du Musée des Beaux-Arts de Rennes, (inv. 794.1.2514 et inv. 794.1.2515).

BIBLIOGRAPHIE SELECTIVE :

Louis Dimier, Le Primatice. Peintre, sculpteur et architecte des rois de France. Essai sur la vie et les ouvrages de cet artiste suivi d'un catalogue raisonné de ses dessins et de ses compositions gravées, Paris, E. Leroux, 1900, p. 120-121 (Luca Penni) ;
Louis Dimier, French Painting in the Sixteenth Century, Londres, Duckworth and Co. et New York, C. Scribner's Sons, 1904, p. 114-115 (id.) ;
Pierre Lavallée, « Les dessins français de la collection Robien au musée de Rennes », Bulletin de la Société de l'histoire de l'art français, 1938, p. 136, sous n° 5 (Français de l'école de Fontainebleau) ;
Lucile M. Golson, « Lucca Penni, a Pupil of Raphael at the Court of Fontainebleau », Gazette des beaux-arts, L, 1957, p. 24, fig. 9, p. 31 ;
Françoise Bardon, Diane de Poitiers et le mythe de Diane, Paris, Presses universitaires de France, 1963, p. 67, pl. XIVa (attribué à Penni) ;
Sylvie Béguin, dans Michel Laclotte (dir.), Le Seizième Siècle européen. Peintures et dessins dans les collections publiques françaises, cat. exp. (Paris, Petit Palais, octobre 1965-janvier 1966), 2ème éd. revue et augmentée, Paris, Réunion des musées nationaux, 1965, p. 173, sous n° 216 (pas de la main de Penni) ;
Sylvie Béguin, dans Michel Laclotte et Sylvie Béguin (dir.), L'École de Fontainebleau, cat. exp. (Paris, Grand Palais, 17 octobre 1972 -15 janvier 1973), Paris, Réunion des musées nationaux, 1972, p. 130, sous n° 139 (Luca Penni) ;
Edith Appleton Standen, « The Tapestries of Diane de Poitiers », dans André Chastel (dir.), L'Art de Fontainebleau, actes du colloque international sur l'art de Fontainebleau (Fontainebleau et Paris, 18-20 octobre 1972), Paris, Éditions du CNRS, p. 90, fig. 4, p. 94 (attribué à Luca Penni) ;
Patrick Ramade, « L'Histoire de Diane », dans Patrick Ramade (dir.), Première idée, cat. exp. (Rennes, musée des Beaux-Arts, 12 juin -14 septembre 1987), Rennes, musée des Beaux-Arts, 1987, p. 94, 96, n° 32c (école de Fontainebleau) ;
Bruce Davis, Mannerist Prints. International Style in the Sixteenth Century, cat. exp. (Los Angeles, Los Angeles County Museum of Art, 28 juillet-9 octobre 1988), Los Angeles, Los Angeles County Museum of Art, 1988, p. 187, fig. 77a (attribué à Penni) ;
Gail P. Lloyd, « The Tapestries of Diane de Poitiers », Bulletin of the Needle and Bobbin Club, LXXI, n° 1-2, 1988, p. 11-12, fig. 6 (attribué à Penni, invention de Jean Cousin le Père) ;
Sylvie Béguin, « À propos de Luca Penni », avec un « Appendice. À propos de l'inscription Dubreuil au verso des dessins de l'Histoire de Diane de Rennes », dans Patrick Ramade (dir.), Disegno, actes du colloque (Rennes, musée des Beaux-Arts, 9-10 novembre 1990), Rennes, musée des Beaux-Arts, 1991, p. 12-14, fig. 14 (Charles Carmoy ?) ;
Christophe Pollet, Les Gravures d'Étienne Delaune (1518-1583), 2 vol., Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2001, I, p. 208 (attribué à Penni) ;
Laura Aldovini, in cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, Musée du Louvre, 2004, p. 276 et 277 note n° 10 ;
Guillaume Kazerouni (dir.), Dessiner pour créer. Feuilles françaises des XVIe et XVIIe siècles du musée des Beaux-Arts de Rennes, cat. exp. (Rennes, musée des Beaux-Arts, 18 avril-17 août 2014), Gand, Snoeck, 2014, p. 40, fig. 2 (Charles Carmoy ?) ;
Dominique Cordellier et Cécile Scailliérez, « Le Maître de la Tenture de Diane : Charles Carmoy ?, Diane en son paradis d'Anet, Tapisserie et vitraux de l'histoire de Diane, programme et dessins, sous la direction de Dominique Cordellier, Paris, Le Passage, 2021, p. 62, 65 fig. 34, 68, 70 fig. 39-40, 95 note 68, 70.
O. Beaufils (dir.), "La tenture des Valois. Tisser les fêtes de Catherine de Médicis", ouvrage publié à l'occasion de l'expo. "L'art et la fête à la cour des Valois" (Château de Fontainebleau 10 avril-04 juillet 2022), Paris, Lienart, 2022, p. 20.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,397 m ; L. 0,553 m
Matière et technique
Plume et encre noire, lavis gris, pierre noire, rehauts de gouache blanche oxydés, papier lavé beige. Annotations à la plume et encre noire : Apollo. / Diane / orion. Numéro 54 annoté à la plume et encre brune, en haut à droite. Collé en plein. Sur le montage, à la plume et encre brune : maistre Roux.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.1, p.67, chap. : Ecole florentine, carton 4. (...) Numéro : 519. Nom du maître : Idem & Rosso /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 11. Désignation des sujets : Apollon et Diane tuent Orion. Dessin à la plume, lavé, rehaussé de blanc et collé sur papier. Dimensions : H. 40 x L. 56cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /&.Prix de l'estimation de l'objet : 5francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 27 décembre 1828 pour être relié. /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD33

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Première idée
Etape :
Musée des Beaux-Arts de Rennes, Rennes, France - 10 juin - 14 septembre 1987
Organisée par : Musée des Beaux-Arts de Rennes (Rennes, France)
Dernière mise à jour le 29.07.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances