RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
Autre RMN
RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
RMN

Vénus pleurant Adonis

Cambiaso, Luca, entourage de
Numéro d’inventaire
INV 9327, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 31784
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.4, p.414
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Cambiaso, Luca (1527-1585), entourage de
Ecole piémontaise et génoise
(Federica Mancini, 2017)

Anciennes attributions :
CAMBIASO Luca

description

Dénomination / Titre
Vénus pleurant Adonis
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Cette Vénus pleurant Adonis montre un trait libre, un paysage détaillé et une dramatisation intense des personnages. L'annotation effacée portant le nom de Paggi pourrait constituer un indice supplémentaire en faveur d'une attribution à ce maître. Faute de pouvoir attribuer le dessin à Paggi, qui fut profondément influencé par Cambiaso, on peut du moins l'inclure parmi les œuvres de l'entourage de Cambiaso, probablement par un proche collaborateur. F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n°96.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,352 m ; L. 0,241 m
Matière et technique
Plume et encre brune. Annotation effacée et barrée en bas à droite, rougeâtre : 'Paggi', et numérotation elle aussi effacée. Collé en plein sur une page d'album.

Données historiques

Historique de l'œuvre
P. G. Grimod, comte d'Orsay (L. 2239) ; saisie des biens des émigrés en 1793, marque du Louvre (L. 1886a)
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Orsay, Pierre Marie Gaspard Grimod, comte d'
Mode d’acquisition
Saisie des Emigrés
Date d’acquisition
1793

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Dessiner la grandeur. Le dessin à Gènes à l'époque de la République, Paris, Musée du Louvre, 12/06/2017 - 25/09/2017
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances