Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo S. Nagy
Environnement Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo S. Nagy
Autre RMN
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo S. Nagy
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo S. Nagy
RMN

Crucifixion de saint Pierre

INV 6032, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 6032, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 2453
MA 2352
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.234
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Caravage (Michelangelo Merisi, dit Caravaggio) (1571-1610), attribué à
Ecole lombarde

Anciennes attributions :
Caravage (Michelangelo Merisi, dit Caravaggio) (1571-1610)
Ecole lombarde

description

Dénomination / Titre
Crucifixion de saint Pierre
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
En rapport avec avec ' la Crucifixion de saint Pierre ', tableau de la chapelle cerasi de l'église Santa Maria del Popolo, à Rome.
Selon Éric Pagliano (comm. écrite, 26 juillet 2017), il faut reconnaître dans le présent dessin une main française, « entre Deruet et Lallemant ».

Voir :
Pierre Rosenberg, Laure Barthélemy-Labeeuw, Marie-Liesse Delcroix, Stefania Lumetta, Les dessins de la collection Mariette, Ecoles italienne et espagnole, Tome I, Paris, 2019, n° 313, p. 224, ill.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,436 m ; L. 0,285 m
Matière et technique
Pierre noire, plume et encre brune et lavis brun
Numéroté, en bas à droite, à la plume et encre noire : 12 (coupé)
Collé en plein sur un montage Mariette : H. 523 ; L. 397 mm
Sur le montage, dans un cartouche, à la plume et encre brune : MICHAEL ANGELVS / CARAVAGIENSIS.

Données historiques

Historique de l'œuvre
- P. Crozat (1665-1740), sa numérotation en bas à droite (12) ; sa vente après décès, Paris, 1741, partie du lot 697 : « Jacques ROBUSTI, dit le Tintoret. Six Desseins, dont le Crucifiement de S. Pierre, & S. Michel combattant contre les mauvais Anges », acquis par Mariette pour 30 livres 1 sol.
L'annotation suivante, de la main de Mariette, se lit en marge de son exemplaire du catalogue de la vente conservé au Victoria & Albert Museum : mal a propos M. Crozat affirmoit-il que ce dessein du Cru-cifiement de S. Pierre estoit du Tintoret. J'ai reconnu qu'il appartenoit a Michel Ange de Caravage.
- P. J. Mariette, sa marque en bas à droite ; sa vente, Paris, 29 novembre 1775, no 124 : « AMERIGHI, (dit Mic. Ange. de Caravage.) Ro. Le Martyre de S. Pierre, d'une composition savante, d'une plume ferme & spirituelle, & largement lavé au bistre ».
Lempereur pour 96 livres.
Dessiné à la pierre noire par Saint-Aubin dans la marge gauche de la page 22 de son exemplaire du catalogue de la vente ; il note, également à la pierre noire, le prix du dessin : 96.
- Cabinet du Roi, acquis en 1775, par l'intermédiaire de Lempereur, lors de la 10e vacation (Courajod, 1872, p. 360) ; versé au musée du Louvre, L. 2207 en bas à gauche et L. 1899 en bas à droite.
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.2, p.314, chap. : Ecole romaine, carton 17. (...) Numéro : 2352. Nom du maître : Amerighi, Michel-Angelo da Caravaggio. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 1er. Désignation des sujets : Le crucifiement de St. Pierre. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 44 x L. 29cm. Origine : Collections ancienne et de Mariette.Prix de l'estimation de l'objet : 10francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 27 décembre 1828 pour être relié à l'encre /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD34
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Mariette, Pierre-Jean
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1775

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances