Télécharger
Suivant
Précédent

Tête de femme, de profil vers la gauche

INV 6666, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 6666, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 4704
MA 4423
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.344
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Zuccaro, Federico (1540 ou 1541-1609)
Ecole romaine et ombrienne

Anciennes attributions :
Parmesan (Francesco Mazzola, dit Il Parmigianino, ou Le) (1503-1540), école de

description

Dénomination / Titre
Tête de femme, de profil vers la gauche

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,07 m ; L. 0,05 m
Matière et technique
lavis brun;pierre noire

Données historiques

Historique de l'œuvre
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.3, p.575, chap. : Ecole de Parme, carton 39. (...) Numéro : 4423. Nom du maître : Le Parmesan. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 180. Désignation des sujets : Sur le même carton cinq dessins : une tête de femme. Dessin au crayon et lavé. Une femme portant un vase sur sa tête ; elle est vue de face. Dessin fait à la plume ainsi que les trois autres. Un amour debout s'appuyant sur son arc. Une femme vue de profil, nue et portant un vase sur sa tête. Un groupe de têtes. Ces quatre derniers dessins ont été gravés par le Comte de Caylus. Dimensions : H. 7 x L. 15 cm ; H. 9 x L. 6,5 cm ; H. 10 x L. 5,5 cm ; H. 10 x L. 4,5 cm ; H. 4 x L. 11,5 cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 120francs. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon. Observations : Remis le 27 août 1828 pour être reliés. à l'encre. Signe de recollement : 5 Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD35

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Index

Collections
Techniques
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances