RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

Etude de bélier debout, et reprise, agrandie, de sa tête

Numéro d’inventaire
INV 2397, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
MI 337
NIII 35725
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.401
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Pisanello (Antonio di Puccio di Giovanni de Cereto, dit Il) (avant 1395-1455)
Ecole vénitienne

Anciennes attributions :
VINCI Leonardo da

Propositions d'attributions :
PISANELLO Antonio, atelier de
(B. Degenhart & A. Schmitt, 2004)
PISANELLO Antonio, atelier de
(M. Krasceninnikova, 1909)

description

Dénomination / Titre
Etude de bélier debout, et reprise, agrandie, de sa tête
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Feuille du carnet de voyage, voir groupe IX (D. Cordellier, cat. exp. Pisanello, le peintre aux sept vertus, Paris, Musée du Louvre, 1996, n° 100) ; B. Degenhart & A. Schmitt, 'Corpus der Italienischen Zeichnungen 1300-1450. Pisanello und seine Werkstatt', T. III, Biering & Brinkmann, 2004, n° 753, p. 418

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,195 m ; L. 0,275 m
Matière et technique
Plume et encre brune, tracé préparatoire à la pointe de métal. Parchemin. Restauré en 1994

Données historiques

Historique de l'œuvre
G. Vallardi (L.1223, en vert, au verso) ; Disegni di Leonardo da Vinci posseduti da Giuseppe Vallardi..., 1855, n° 194 - Acquis en 1856 ; marque du Louvre (L. 1886a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Vallardi, Giuseppe
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1856

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- L'Animal de Lascaux à Picasso, Paris, Muséum national d'Histoire naturelle, 15/06/1976 - 07/01/1977
- Pisanello : le peintre aux sept vertus, Paris, Musée du Louvre, 06/05/1996 - 05/08/1996
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances