RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Tête d'enfant, vue presque de trois quarts

Numéro d’inventaire
INV 25877.BIS, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 13777
MA 11052
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 3092
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.10, p.392
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Coypel, Antoine (1661-1722)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Tête d'enfant, vue presque de trois quarts
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude pour 'Enée et Achate apparaissant dans le temple à Didon', tableau autrefois sur les murs de la Galerie d'Enée au Palais Royal et aujourd'hui au Musée d'Arras.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,146 m ; L. 0,145 m
Matière et technique
papier beige;pierre noire;rehauts de blanc;sanguine

Données historiques

Historique de l'œuvre

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1377, chap. : Ecole française, carton 123. (...) Numéro : 11052. Nom du maître : Idem & Coypel, Antoine /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : C 124. Désignation des sujets : Sur le même carton cinq dessins : une tête de femme ; une tête de jeune fille ; une tête d'enfant ; une tête de jeune fille ; une tête d'enfant. Dimensions : H. 15 x L. 15,5 cm ; H. 15 x L. 13,5 cm ; H. 14,5 x L. 15,5 cm ; H. 15,5 x L. 15,5 cm ; H. 14,5 x L. 15 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD39

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Notice des dessins, cartons, pastels, miniatures et émaux exposés dans les salles du 1er et 2ème étage au musée national du Louvre [Ecole française de Aubry à Leprince], Paris, Musée du Louvre, 1869 - 1900
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances