RMN-Grand Palais - Photo T. Ollivier
Autre RMN
RMN-Grand Palais - Photo T. Ollivier
RMN

Actéon regardant Diane sortir du bain

Numéro d’inventaire
INV 26029, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 29907
MA 12648
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.10, p.416
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Coypel, Charles-Antoine (1694-1752)
Ecole française
(F. Joulie, 2012)

Propositions d'attributions :
COYPEL Charles Antoine, attribué à

description

Dénomination / Titre
Actéon regardant Diane sortir du bain
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Proche, par la minceur et l'élégance sinueuse de Diane, de l'esthétique de deux artistes du début du XVIIIe siecle Louis Galloche et Louis de Boullogne, ce projet illustre le sujet très répandu d'Artémis surprise lorsqu'elle sort nue de la fontaine Parthenios par le chasseur Actéon. Cette composition appartient à une série de quatre dessus de portes autour du thème des amours malheureuses, les autres montrant Héro et Léandre, Echo et Narcisse, et Diane et Endymion. Remarquable par ses chromatismes noirs et rouges soutenus, la rapidité de sa mise en place, la maitrise technique des hachures et des reprises à la gouache, ce dessin comme les trois autres rappelle les oeuvres du Premier peintre Antoine Coypel; malgré une discrète mention Boizot sur le montage, tous portent une annotation Charles Coypel qui oriente vers le fils du premier peintre du roi, dont les débuts se situent autour de 1714. Il faut placer ces projets plus tard, autour de 1730, car l'influence de Lemoyne y est évidente, en particulier dans le personnage d'Actéon. L'indépendance de l'auteur des dessins par rapport aux grands modèles illustrant cet épisode tiré du livre III des Métamorphoses est remarquable : Diane surprise n'est pas entourée de suivantes effrayées qui cherchent à fuir, mais sobrement de quelques putti, elle n'appelle pas non plus la malédiction sur Actéon. Le destin tragique du chasseur transformé en cerf et dévoré par ses cinquante chiens est annoncé par les cornes du cerf à peine suggérées par deux légers traits de pierre noire sur le haut de sa tête et par la présence du chien à ses pieds, qui déjà se tourne vers lui gueule ouverte. L'attribution est difficile à prouver car il ne reste aucun décor ni aucune description à ce jour que l'on puisse rapprocher de ces dessus de portes dans la production de Charles Antoine. Dessinateur exceptionnel, il a laissé généralement des dessins plus aboutis, mais son oeuvre reste en partie à découvrir. Lié avec la famille d'Orléans, il peignait en 1714 des dessus de portes pour leur château de Bagnolet et en 1723 participait avec Lemoyne, de Troy et Noel-Nicolas Coypel, son oncle, au décor de l'ancien hôtel de Conti à Versailles, acquis par le duc de Bourbon' (Françoise Joulie, dans cat. exp. Oeuvres d'art du Musée du Louvre à Thessalonique. L'Europe et les mythes grecs : Dessins du Musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, par C. Loisel, Thessalonique, Fondation Teloglion, Aristotle Université de Thessalonique, 12 Octobre 2012 - 27 Janvier 2013, n° 51).
Voir aussi :
Jean Guiffrey et Pierre Marcel, Inventaire général des Dessins du Musée du Louvre et du Musée de Versailles, Paris, 1908, n° 3130 ;
Jacqueline Labbé et Lise Bicart-Sée, La Collection Saint-Morys au Cabinet des Dessins du Musée du Louvre, Paris, 1987, II, p. 491

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,245 m ; L. 0,445 m
Matière et technique
Pierre noire, pastel noir, sanguine, rehauts de craie et de gouache blanche. Collé en plein sur un papier bleu du XVIIIe siècle. Annotation à la plume et encre brune sur le dessin : 'Charles Coypelle' et sur le montage : 'Boizot f '.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Charles Paul de Saint-Morys, saisie des biens des émigrés en 1793 ; marque du Louvre (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1700, chap. : Ecole française, Dessins en paquets. (...) Numéro : 12648.Idem & Maîtres divers /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 9. Désignation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont trois cartons à deux dessins, et un à six. 108 nombre de dessins qui sont dans chaque paquet Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d’acquisition
Saisie des Emigrés
Date d’acquisition
1793

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

Expositions

- L'Europe et les mythes grecs. Dessins du musée du Louvre, XVIe - XIXe siècles, Thessalonique, Fondation Telloglion, 12/10/2012 - 27/01/2013
- Espace de découverte des techniques et des gestes, Paris, Musée du Louvre, 18/10/2018 - 11/02/2019
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances